Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à 27 ans, il ressuscite la boucherie de Mandeure, berceau de la saucisse de Montbéliard

La relance éco : A Mandeure, le confinement aurait pu geler son projet. Il lui a donné un sérieux coup de fouet. Tom Buisson qui a repris l'emblématique boucherie de Mandeure démarre sur les chapeaux de roues. Depuis une semaine, on fait la queue jusque sur le trottoir.

La boucherie de Tom Buisson ne désemplit pas depuis une semaine.
La boucherie de Tom Buisson ne désemplit pas depuis une semaine. © Radio France - Christophe Beck

Sa vitrine et ses étals étaient désespéramment déserts depuis maintenant neuf mois, après le fiasco de la maison Julien. L'unique boucherie de Mandeure a ressuscité, il y a tout juste une semaine, portée par un tout jeune boucher borolloit. A 27 ans, Tom Buisson s'est attelé à relancer cette boucherie emblématique du Pays de Montbéliard. 

L'ex boucherie Rosalès, autrefois QG des compagnons du Boitchus, véritable institution de la saucisse de Montbéliard, avec son fumoir et son atelier traiteur, employait jusqu'à 22 personnes. 

On fait la queue jusque sur le trottoir de cette boucherie de Mandeure

Aujourd'hui, Tom Buisson, ex boucher de la maison Mercier à Valentigney, démarre plus modestement avec quatre personnes : un charcutier, un boucher, une vendeuse et lui-même.  

"On prend son courage à deux mains. Et on suit les conseils de ses aînés" dit Tom Buisson

Et les premiers jours d'ouverture sont plutôt prometteurs. "Incroyable ! On a bossé très fort. J'ai même dû appeler mes parents à la rescousse ce week-end", dit Tom Buisson. "Je remercie les clients pour leur patience et leur compréhension"

Depuis le confinement, les clients se concentrent sur les produits locaux de qualité

Le confinement a retardé son projet, car les démarches ont démarré au mois de mars. Mais ce confinement a en même temps donné un coup de fouet au commerce de proximité. "Oui, les gens sont plus attentifs à la qualité des produits. Avec la crise sanitaire, ils évitent de se disperser et préfèrent se concentrer sur le commerce de proximité et les produits locaux". 

France Bleu Belfort Montbéliard est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess