Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Aimargues, Royal Canin sort renforcé du confinement

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Après sept semaines de confinement, les résultats de Royal Canin sont supérieurs aux prévisions. Peu d'entreprises peuvent en dire autant. Royal Canin, fabricant d'aliments pour chiens et chats, a son siège mondial dans le Gard, à Aimargues. Le groupe emploie 8.000 personnes dans le monde.

L'usine Royal Canin, usine historique du groupe à Aimargues (Gard) et siège mondial. Le groupe emploie 8.000 personnes dans le monde.
L'usine Royal Canin, usine historique du groupe à Aimargues (Gard) et siège mondial. Le groupe emploie 8.000 personnes dans le monde. - Royal Canin

Pour les employés de Royal Canin en France, le confinement, c'était une semaine avant tout le monde. Ce groupe, spécialisé dans l'alimentation pour chiens et chats, compte 16 usines dans le monde. Ce sont les informations venues de sa filiale chinoise qui l'ont ont incité à adopter le confinement une semaine avant que le gouvernement français ne l'impose. Une semaine pour placer 700 salariés du site d'Aimargues en télétravail, une semaine pour sécuriser les approvisionnements de l'usine et l'acheminement des produits finis aux clients.

Une semaine également pour mettre en place les gestes barrière à l'usine. Même si, par mesure d'hygiène, il fallait déjà se laver les mains à quatre ou cinq reprises en traversant les bâtiments. Des mesures habituelles dans toute usine alimentaire, même dans les usines d'alimentation animale, auxquelles ont été ajoutées les mesures de protections contre les infections virales. Conséquence de cette avance : à la sortie du confinement, "les résultats de Royal Canin sont supérieurs aux prévisions".

Et pour le déconfinement en cours, c'est encore l'expérience acquise par la filiale chinoise qui permet de dire à Alessandro Bussi, directeur industriel du groupe et responsable du site d'Aimargues, qu'"il sera très, très progressif. Le télétravail sera maintenu le plus possible". De même "une groupe pilote d'une cinquantaine de personnels testera les flux de circulation, les emplacements de bureaux"... le retour de l'ensemble des personnels n'étant pas prévu avant le mois de juin.

Pour un groupe mondial avec des usines en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et en Afrique, le télétravail n'était pas une grosse difficulté, la preuve, ils ont embauché et intégré en télétravail durant cette phase de confinement. Un télétravail toutefois intensifié, avec de nouveaux modes de réunion, de nouveaux modes de suivi des personnels... des fonctionnements qui seront gardés, comme sera gardée l'habitude de réduire les voyages transcontinentaux, finalement pas si indispensables.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess