Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Annecy, Miliboo surfe sur l’engouement des Français pour la décoration

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Avec le confinement, Miliboo a vu son carnet de commandes s’étoffer. La société basée dans l’agglomération d’Annecy (Haute-Savoie) est spécialisée dans la vente sur internet de mobilier.

A Annecy (Haute-Savoie), Miliboo surfe sur l’engouement des Français pour la décoration.
A Annecy (Haute-Savoie), Miliboo surfe sur l’engouement des Français pour la décoration. © Radio France - Richard Vivion

La période est difficile mais Miliboo semble en profiter. Durant le confinement et avec l’appétence pour les Français à la décoration de leur maison, le spécialiste de la vente sur internet de mobilier pour la maison (intérieur et extérieur) a enregistré de bons résultats. Et la tendance se poursuit. La société basée à Chavanod dans l’agglomération annécienne recrute de nouveaux salariés. Entretien avec Guillaume Lachenal, le PDG de Miliboo.  

ECOUTEZ Guillaume Lachenal, le PDG de Miliboo.

Avec 35% de ventes en plus, Miliboo a profité du confinement. Comment expliquez-vous cette tendance ? 

On a confiné le français chez lui et il s’est donc intéressé à son intérieur. Il n’a pas forcément l’habitude d’être enfermé dans les mêmes pièces pendant des semaines et forcément, au bout d’une certaine période, je pense que beaucoup de Français ont songé à redécorer leur appartement ou leur maison. 

Aujourd’hui, les Français sont sortis du confinement. Continuent-ils à aller sur Internet pour acheter leurs meubles ? 

Nous constatons que la tendance se poursuit. Deux raisons peuvent expliquer cela. Premièrement, il y a toujours un attrait sur la partie ameublement et redécoration de sa maison. Et il y a, je pense, un deuxième phénomène. Durant le confinement tous les magasins étaient fermés donc,  pendant de nombreuses semaines, la seule façon d’acheter était d’acheter en ligne. On a sans doute influé un peu sur le comportement du consommateur. Aujourd’hui, une partie de nos clients est beaucoup plus enclin à acheter en ligne et notamment acheter des meubles en ligne. Nous avons beaucoup de nouveaux clients qui nous disent que jusque-là, la vente sur Internet "ce n’était pas tout à fait mon truc" et qui finalement estiment que c’est pratique. Actuellement, ces deux tendances poussent notre croissance. 

C’est donc une bonne nouvelle. 

Nous sommes en train de nous mettre en configuration pour accompagner ce désir qui, potentiellement, peut continuer sur le reste de l’année et même au-delà. Mais tout en restant prudent parce que, comme toute entreprise française, avec cette crise sanitaire nous sommes aussi en manque de visibilité sur ce qu’il va se passer dans les prochains mois. 

Comment envisagez-vous la rentrée et les mois qui arrivent ? 

Alors pour l’instant, nous sommes dans une étape de recrutement et d’approvisionnement car nous avons été très impactés sur nos stocks parce que la volumétrie de vente a été très soudaine. Là nous sommes en train de réapprovisionner nos stocks même si on a encore la quasi-totalité de nos produits disponibles. On recrute aussi dans nos équipes sur Annecy à un peu près tous les postes notamment au service client et au marketing. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess