Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Besançon, Cryla Group a perdu 20 % de son chiffre d'affaires depuis le début de l'année

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon s'intéresse à une entreprise ou à une filière économique de notre région. Ce lundi 20 juillet, il s'agit de Cryla Group, à Besançon. Avec l'arrêt de l'aéronautique, elle ne pense pas reprendre une activité normale, dans ce domaine avant 2022.

Thierry Bisiaux, PDG de Cryla Group.
Thierry Bisiaux, PDG de Cryla Group. © Radio France - Virginie Vandeville

Cryla Group, basée à Besançon comptait jusqu'à maintenant 20 millions de chiffre d'affaires. Avec la crise du coronavirus, elle accuse moins 20 % de chiffre d'affaires depuis le début de l'année. Le groupe bisontin, dont ces 5 entités sont également installés à Pirey et Montluçon, avec à sa tête Thierry Bisiaux, est spécialisé dans le découpage, l'usinage, le surmoulage de pièces précises pour l'aéronautique, le luxe, l'énergie et le médical.

L'aéronautique représente 55% du chiffre d'affaires de ce sous-traitant, d'où l'impact important pour l'entreprise. "Peu d'avions volent à l'heure actuelle. Il y aura des conséquences à long terme, au moins jusqu'à 2022", assure Thierry Bisiaux. Le groupe est resté tout de même ouvert et a continué à produire pendant le confinement et la covid.

On espère innover avec nos clients

Le groupe n'a pas attendu la crise sanitaire pour penser à se diversifier. "On peut dire que l'on a accéléré les choses avec la période. Désormais avec nos clients, nous nous ouvrons à la co-conception". Ainsi en plein covid, l'entreprise a créé un espace pour l'innovation.

Les quelques 350 mètres carrés sont à l'heure actuellement vide mais pourrait héberger bientôt des projets. "On peut imaginer, par exemple la miniaturisation d'un cœur par exemple. Il n'y a bien évidemment pas d'effet d'annonce mais c'est l'idée de travailler avec nos clients avec nos propres compétences notamment de pièces très précises", explique Thierry Bisiaux.

Aujourd'hui l'entreprise continue d'investir, numérise un peu plus pour accroître son savoir-faire en intégrant toujours plus l'énergie propre et l'environnement, même si aujourd'hui elle reste encore dépendante de l'aéronautique.

Retrouvez la chronique "La relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Besançon

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess