Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Besançon les chauffeurs de taxis attendent le mois de septembre pour une vraie reprise

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon s'intéresse à une entreprise ou à une filière économique de notre région. Ce mardi, il s'agit des chauffeurs de taxis, à Besançon. D'après Anthony Bezard, président du groupement des taxis de Besançon, l'été sera long pour les chauffeurs de taxis.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Tony Selliez

Plusieurs semaines après la fin du confinement, la reprise ne se fait toujours pas sentir pour les chauffeurs de taxis. Le secteur continue à subir les conséquences de la crise sanitaire. D'après Anthony Bezard, chauffeur de taxis et président du regroupement des taxis à Besançon, "c'est très calme, beaucoup d'attente et peu de chiffre d'affaire.

Les chauffeurs de taxis sont tributaires d'autres secteurs d'activités, comme le tourisme ou le monde de la nuit. Des domaines qui n'ont pas totalement repris, ce qui n'aide pas, explique Anthony Bezard : "Il y a toute l'activité des discothèques qui sont complètement à l'arrêt par exemple. Il y a des chauffeurs pour qui ça représente une grosse perte d'activité."

L'été sera très long. On espère une vraie reprise en septembre - Anthony Bezard

Pour de nombreux chauffeurs, ces pertes sont de 50 à 80 % de leur chiffre d'affaires. "On a peur de voir des collègues mettre la clé sous la porte", confie le chauffeur de taxis. 

Pour l'instant, les 44 chauffeurs de taxis de Besançon bénéficient d'un report de leurs charges. "Pour le moment, je dirais que tout le monde survit à peu près, mais s'il n'y a pas de reprise en septembre, la situation sera très compliqué". 

Toutefois, le chauffeur de taxis reste positif : "On parle de l'avenir en se disant que ça ira mieux", dit-il. 

Retrouvez la chronique "La relance éco" à 7h17 tous les jours sur France Bleu Besançon

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess