Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : à Brest, le premier supermarché coopératif vient d'ouvrir

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Son ouverture était prévue le 23 mars, mais le confinement a tout repoussé. C'est finalement avec deux mois de retard que Ti Coop a ouvert ses portes lundi à ses 330 coopérateurs. Le supermarché repose sur l'engagement bénévole de ses clients, plus acteurs que consommateurs.

Pour pouvoir faire ses courses à Ti Coop, il faut acquérir 80 euros de parts sociales et y travailler au moins trois heures par mois.
Pour pouvoir faire ses courses à Ti Coop, il faut acquérir 80 euros de parts sociales et y travailler au moins trois heures par mois. © Radio France - Nicolas Olivier

C'est un nouveau modèle de supermarché qui a vu le jour lundi 25 mai dans le centre de Brest. Le projet Ti Coop  a véritablement pris son envol après deux ans et demi de réflexion et de démarches. La coopérative s'est installée dans un local de 210 m² rue Jean Jaurès, au niveau du Pilier Rouge. Un emplacement qui lui a permis de bénéficier d'une aide de Brest Métropole, dans le cadre de la redynamisation du Haut-Jaurès.

Faire vivre l'agriculture locale

Les 330 coopérateurs ont tous investi du capital, sous forme de parts sociales (minimum huit, achetées dix euros l'unité). Ils s'engagent aussi à effectuer trois heures par mois de bénévolat dans le magasin. Pour Mari, une infirmière en train de remplir une bouteille de vinaigre de framboise, c'est la première fois. "Je découvre les produits et je vais faire mes courses après. Ce qui m'a attirée c'est la dynamique sociale, faire bouger le quartier, partager des choses et faire vivre l'agriculture locale et les produits locaux. En tant que consommatrice, ma priorité va aux circuits courts et à la production raisonnée."

Mari, l'une des coopératrices du magasin, fait ses premiers pas au rayon vrac.
Mari, l'une des coopératrices du magasin, fait ses premiers pas au rayon vrac. © Radio France - Nicolas Olivier

Valeurs

Retardée par l'épidémie de coronavirus, l'ouverture s'est évidemment faite dans le respect des mesures sanitaires. Masque obligatoire pour tous, désinfection régulière des lieux, pas de libre-service pour le vrac... Malgré le contexte pesant, les responsables du magasin sont optimistes, car le secteur de la distribution n'a pas véritablement souffert de la crise, qui a en outre révélé un appétit grandissant de la population pour le bio et les circuits courts. Enfin, le renforcement de la solidarité pendant la période de confinement est un excellent signal, estime la présidente. 

La crise a montré l'importance de faire société ensemble, d'être solidaires, et Ti Coop partage ces valeurs-là, c'est un lieu de rencontres, un projet collectif.

Des prix un peu moins chers

Dans ce modèle à but non lucratif, les bénéfices sont réinvestis dans le développement du magasin. Il n'y a pas de salarié, mais une embauche est envisagée pour l'automne. Les administrateurs espèrent augmenter le nombre d'adhérents afin d'élargir la gamme de produits proposés, mais aussi pour pouvoir étendre les horaires d'ouverture.

Ti Coop vise une clientèle attirée par le bio, le local, ou le zéro déchet, mais qui ne souhaite pas forcément s'y limiter : la plupart des paniers sont "mixtes". Les marges sont fixes, environ 20% sauf sur le frais et les fruits et légumes où elle monte à 25% en raison des pertes. "On vend soit au même prix, soit moins cher qu'ailleurs" assure la présidente de Ti Coop Camille Tabeling. La nouvelle coopérative ne marche pas forcément sur les plates bandes de ses voisines Biocoop et iCCi. "Il y a de la place pour tout le monde, ce n'est pas du tout le même projet ni les mêmes produits."

Ti Coop 209 rue Jean Jaurès 29200 Brest. Ouvert du lundi au vendredi de 16h à 21h, le mercredi et le samedi de 10h30 à 21h. Tél. : 09 88 47 15 10

Choix de la station

À venir dansDanssecondess