Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La Relance Éco" : à Châteauroux, la boutique Emmaüs séduit de nombreux clients

-
Par , France Bleu Berry

Ouverte depuis le 23 juin dans le centre-ville de Châteauroux, la boutique Emmaüs attire de nombreux clients. L'accueil des autres commerçants a également été très positif. Ça ne devrait malheureusement pas suffire pour éviter une année déficitaire.

-
- © Maxppp - Christophe Morin/IP3 PRESS

La vie associative a également été très durement touchée par la crise économique et sanitaire du Covid-19. Dans l'Indre, Emmaüs a perdu 160 000 euros à cause des deux mois de confinement. L'association fait donc son maximum pour rattraper le temps perdu. Le 23 juin, une boutique a ouvert ses portes en plein centre-ville de Châteauroux, au 8 rue Lescaroux. Le succès est au rendez-vous. "Sur les 15 premiers jours de juillet, nous avons un chiffre d'affaires de 6 000 euros. On ne pensait pas avoir un montant aussi intéressant", souligne Marie-Noëlle Devaux, présidente d'Emmaüs dans l'Indre.

Un dynamisme salué par les autres commerçants de la rue Lescaroux. "Le but est d'avoir notre place dans le centre-ville sans porter préjudice et être en concurrence avec les autres commerçants", rassure la présidente d'Emmaüs 36. "Je pense que tout le monde a compris ce qu'était Emmaüs : une association pour donner une chance à des personnes en difficulté", ajoute-t-elle.

Emmaüs se fait connaître de nouveaux clients

Cette boutique à Châteauroux, c'est l'assurance d'avoir une plus grande visibilité et une meilleure exposition. Un atout non-négligeable pour Emmaüs. "C'est une boutique qui nous permet d'être en contact avec une nouvelle population", confirme Marie-Noëlle Devaux. Le plus grand site d'Emmaüs dans l'Indre est à Déols. Mais il est très excentré, on ne peut que s'y rendre en voiture. "À Déols, ceux qui n'ont pas de voiture ne peuvent pas venir. Nous avons donc beaucoup de clients différents de ceux qui viennent à Déols", précise-t-elle.

Dans la boutique, on trouve de nombreuses choses. Des vêtements vintages ou à bas prix ; des bibelots ; des antiquités. "Nous avons des étudiants, des jeunes qui viennent pour acheter des vêtements vintage. C'est à la mode et en plus ils ont le sens du recyclage, ils sont prêts à acheter des vêtements de second choix", se félicite Marie-Noëlle Devaux.

Une année 2020 probablement déficitaire

Le succès de cette nouvelle boutique n'empêchera probablement pas de finir l'année en déficit. "En fin d'année, on sera déficitaire. On va réussir à payer nos compagnons jusqu'à la fin de l'année. Mais concernant l'argent qu'on avait mis de côté pour envisager des travaux pour couvrir la cour et protéger les objets qui sont dehors, il faudra reporter des projets", souligne la président d'Emmaüs dans l'Indre. Elle se réjouit de l'élan de solidarité. "Depuis le 12 mai et la fin du confinement, nous avons retrouvé tous nos clients et même d'autres. Nous avons eu beaucoup de gens du département qui ont envoyé de petits chèques de 20 ou 30 euros. Ça a fait du bien à tout le monde", ajoute-t-elle".

La boutique est ouverte tous les après-midi du mardi au samedi, entre 14h et 18h. Elle est également ouverte le matin le samedi de 9h30 à 12h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess