Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La relance éco : à Cruviers-Lascours, l'alcool de Grap'Sud a permis de fabriquer du gel hydroalcoolique

Par

Grap'Sud dont le siège social est basé à Cruviers-Lascours (Gard) a livré 150.000 litres d'alcool pour fabriquer du gel hydroalcoolique pendant la crise sanitaire. Complètement inattendu pour ce groupe spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de produits dérivés du raisin.

Du gel hydroalcoolique, réflexe pendant l'épidémie de coronavirus. Du gel hydroalcoolique, réflexe pendant l'épidémie de coronavirus.
Du gel hydroalcoolique, réflexe pendant l'épidémie de coronavirus. © Radio France - Mathilde Montagnon

Rien ne prédestinait le groupe agro-industriel Grap'Sud , dont le siège social est basé à Cruviers-Lascours, à fournir de l'alcool pour des hôpitaux, des pharmacies et, plus largement, des laboratoires de production de gel hydroalcoolique pendant la crise sanitaire du Covid-19. Tout est parti de sa filiale basée en Alsace, première région touchée par l'épidémie. Et progressivement, toutes les distilleries du groupe ont suivi. 

Publicité
Logo France Bleu

"On a été submergé de demandes d'alcool, confie Yoann Maillard, le directeur marketing de Grap'Sud. C'est vrai qu'on ne s'y attendait pas forcément. On était en fin de campagne agricole et la disponibilité de stocks d'alcool sur le marché que ce soit l'alcool de raisin comme le nôtre ou l'alcool de betterave était moins importante. On a donc fait au mieux et de manière spontanée, on a suspendu certains marchés pour pouvoir libérer de l'alcool et pouvoir répondre aux demandes des hôpitaux, des pharmacies ou autres pour fournir de l'alcool neutre pour la production de gel hydroalcoolique."  

150.000 litres d'alcool livrés 

Pour cette mission, le groupe Grap'Sud a dû s'adapter. "Nous habituellement, notre unité de vente, c'est la citerne ! Un camion de 300 hectos et là on a eu des demandes sur des bidons donc on a dû mobiliser du monde et improviser des ateliers d'approvisionnement pour des conteneurs de 1.000 litres, des bidons de 5 litres, trouver ces contenants et organiser une chaîne humaine pour les conditionner et les remplir de manière satisfaisante d'un point de vue sanitaire.

Grap'Sud a fourni cet alcool à un prix inférieur par rapport à celui que le groupe avait contractualisé avec ses clients. Le groupe a également offert de l'alcool à des SDIS, des lycées et à certaines structures médicales. Au total, 150.000 litres livrés. Le groupe n'en possède plus une goutte. 

Des nouveaux marchés ?

Grap'Sud ne s'attendait pas à livrer de l'alcool pour ce type d'utilisation. "Au bout d'un moment, confie Yoann Maillard_, nous rentrons dans des routines. Nous produisons de l'alcool pour des filières qui sont bien installées, nous avons des parts de marché que nous défendons, que nous développons mais_ nous n'envisagions absolument pas ce débouché.

La crise a aussi permis de développer de nouvelles relations localement. "Des laboratoires que nous ne connaissions pas sont venus vers nous, des liens de proximité se sont créés avec des pharmacies par exemple. Un autre tissu économique et social s'est mis en place. Ça va peut-être donner lieu à d'autres échanges économiques, une fois que les choses se seront tassées." Pour le groupe agro industriel, la crise sanitaire aura donc eu des effets inespérés. 

Yoann Maillard, directeur marketing de Grap'Sud - Grap'Sud

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu