Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Dijon, la salle d'escalade Climb Up veut retrouver des sommets

-
Par , France Bleu Bourgogne

Avec la phase deux du déconfinement, les entreprises rouvrent, l'économie redémarre. Et pour prendre de la hauteur, à Dijon rien de mieux que l'escalade. La salle Climb Up accueille à nouveau ses clients depuis ce mercredi 3 juin.

La salle Climb Up Dijon propose une visite virtuelle sur son site internet
La salle Climb Up Dijon propose une visite virtuelle sur son site internet - Climb Up

La salle d'escalade dijonnaise "Climb Up" est conçue comme un lieu de vie ouvert à tous : adultes, enfants, du débutant au champion du monde, valides et  personnes à mobilité réduite, tous grimpent ensemble dans un même espace. Comment redémarre l'activité après deux mois de confinement? On fait le point avec Farget, le directeur de cette structure qui emploie 12 salariés. 

Matthieu Farget, le directeur de la salle d'escalade Climb Up à Dijon qui emploie 12 salariés

Escalade en salle
Escalade en salle © Maxppp - Philippe Turpin

La salle accueille à nouveau du public depuis ce mercredi. Les grimpeurs étaient au rendez-vous ?

Les gens avaient hâte de revenir, ils étaient tous contents. Ça fait du bien, même si c'est pas tout à fait comme avant. Toute l'équipe était contente de reprendre. Dès que cela a été possible, certains sont allés grimper en extérieur, mais ce n'est pas pareil pour tout le monde. Et puis ils écoutent bien les consignes, ça se passe bien !

Les consignes justement. A quoi ressemble une salle d'escalade en période d'épidémie ?

Il faut jongler pour que tout les clients soient en sécurité, mais que ce ne soit pas non plus des mesures contraignantes qui empêchent les gens de revenir à la salle ! C'est un endroit physique, où on touche beaucoup de choses donc il faut faire attention à tout et désinfecter la salle le plus souvent possible. Le masque est obligatoire pour toutes les personnes qui accèdent à la salle, ils ont autorisation de l'enlever quand ils grimpent et dès qu'ils redescendent faut le remettre ! Il vaut mieux également venir déjà en tenue, car l'accès aux douches est fermé. Les casiers et les toilettes sont accessibles. Le lavage des mains est obligatoire. On a mis en place le sens de circulation.

Les places sont limitées? 

Les gens n'ont pas besoin de réserver, ils peuvent venir comme avant en accès libre. La nouveauté, c'est que le nombre de personnes dans la salle est limité à 100 personnes maximum pour respecter les 4m2 par personne. Du coup, on a mis en place un compteur pour savoir en tant réel combien il y a de personnes, c'est relié au site internet . Les clients peuvent connaître le pourcentage de la fréquentation avant de venir pour savoir si cela vaut le coup ou pas.

La fréquentation est la même qu'avant ?

Difficile à dire pour l'instant. On ne table pas sur une fréquentation qui va revenir à 100% dès maintenant, on sait que certains ne vont pas revenir tout de suite ! J'ai entendu parler d'une salle qui a rouvert en Suisse où la fréquentation a chuté de 60 %. On espère que ce sera moins chez nous.

Comment avez-vous traversé cette crise ?

On a eu un chiffre d'affaire à zéro pendant deux mois et demi. J'ai pu mettre les 12 salariés de la salle au chômage partiel. C'est le réseau national qui a tout géré. Pour l'instant, on n'a pas eu à licencier et on espère ne pas devoir le faire si l'activité reprend normalement ! 

Comment s'annonce l'été ?

Les cours collectifs vont pouvoir reprendre le 8 juin. Il y aura des activités pour les enfants. En revanche, les stages multisports qu'on organise d'habitude, ça risque de faire un peu court. 

-> La salle Climb Up accueille du lundi au vendredi de 9h à 23h mais aussi les week-ends et jours fériés de 9h à 21h !

_________________________________________
France Bleu Bourgogne est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu