Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Lattes, des éleveurs d’escargots entrevoient le bout du tunnel

-
Par , France Bleu Hérault

Chaque jour, France Bleu Hérault s'intéresse à la reprise économique dans le département après huit semaines de confinement. Aujourd'hui direction Lattes (Hérault) où un couple d'héliciculteurs, frappés de plein fouet par la crise, entrevoient le bout du tunnel.

Véronique et Fabrice Bressy élèvent des gros gris à Lattes. Des escargots qui peuvent être mangés et dont la bave sert à la fabrication de crèmes cosmétiques
Véronique et Fabrice Bressy élèvent des gros gris à Lattes. Des escargots qui peuvent être mangés et dont la bave sert à la fabrication de crèmes cosmétiques © Maxppp - M. Houet

L'héliciculture, c'est l'élevage des escargots. À Lattes, Véronique et Fabrice Bressy font dans le gros gris ou hélix aspersa maxima. Comme beaucoup de monde, ils ont souffert des huit semaines de confinement. Impossible de se procurer l'essentiel : les naissains, les bébés escargots. D'ordinaire, ils se fournissent dans les Alpes-de-Haute-Provence. 

"La crise, on l'a prise de plein fouet, donc c'est sûr que cette année pour nous, ça ne va pas être une année formidable".

"Bien souvent, nous, on allait les chercher mais ne pouvant pas quitter le département, ce n'était pas possible. Les transporteurs, ça l'était encore moins, surtout que les naissains doivent être réimplantés sous 24 heures donc on aurait eu une mortalité très importante" précise Véronique.

Véronique et Fabrice ont préféré ne pas prendre de risque et, du coup, ont créé leurs propres berceaux de reproduction. Ils ont pu les fabriquer grâce à l'aide de leurs voisins; le bois fourni par les uns, le système hydraulique par un autre. 

Obligés de remettre les projets à l'année prochaine

Mais ils ont tout de même été obligés de revoir leurs ambitions à la baisse : cette année, ils comptaient tripler leur production, passer de 1 à 3 millions d'escargots. Pas possible. Ils comptaient aussi lancer leur crème cosmétique au mois de mars, à base de bave d'escargot. Pas possible non plus.

"Parallèlement à ça, on propose notre bave d'escargot à tous les laboratoires de France et d'Europe. Il y a une plaquette qui vient de sortir et là aussi, ça aurait dû sortir en mars." Comme ils tablaient sur une production de trois millions d'escargots et que finalement, c'est trois fois moins, "ça devra attendre l'année prochaine". 

Manque à gagner dans les restaurants

D'autant que cela est difficile également pour l'escargot destiné à être cuisiné "il y a beaucoup de restaurants qui n'ont pas rouvert, qui rouvriront qu'en septembre. Donc ça aussi, c'est un manque à gagner. Et après, les restaurants, en reprenant petit à petit, c'est vrai que les commandes se font plus rares."

Véronique et Fabrice ne désespèrent pas de lancer leur crème cosmétique en septembre, des tests sont en cours. Et ils ont mis à profit le confinement pour concocter de nouvelles recettes culinaires à découvrir sur place, aux "Escargots lattois", 19 chemin de la 2e écluse, la Céreirède, à Lattes. 

La relance éco en version audio

  • Tous les matins, à 7h15, France Bleu Hérault analyse les conditions de reprise d'activité au plus proche des réalités de ceux qui se relèvent. Artisans, commerçants, entrepreneurs témoignent du lundi au vendredi. "Ici, on parle d'ici."
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu