Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : à Mérignac, une nouvelle saison incertaine pour le Pin Galant

-
Par , France Bleu Gironde
Mérignac, France

La salle de spectacle de Mérignac vient de dévoiler sa nouvelle programmation. Après une saison 2019-2020 avortée, elle a dû la réorganiser en partie notamment pour insérer 7 des 27 spectacles reportés. Difficile de se projeter malgré tout.

La scène du Pin Galant à Mérignac
La scène du Pin Galant à Mérignac © Radio France - Yves Maugue

Coup d'envoi de la saison 2020-2021 du Pin Galant le 30 septembre 2020 avec un spectacle de danse reporté de la saison précédente "Rock the ballet X". Après six mois de fermeture pour cause de crise sanitaire, la salle de spectacles de Mérignac a du réorganiser sa saison à venir. Aujourd'hui, à cause de la recrudescence des cas de contamination à la covid-19, le directeur du Pin Galant Philippe Prost reste dans l'incertitude quant au bon déroulé de sa nouvelle saison.

La crise sanitaire : un coup d'arrêt pour la saison 2019-2020 du Pin Galant

Dès le vendredi 13 mars avant l’annonce du confinement, le Pin Galant a fermé ses portes et annulé la fin de saison. Au total 27 spectacles, 31 représentations de théâtre, danse et musique annulées. Plus les conférences et les salons. Conséquence immédiate : les plus de 300 contrats d’intermittents du spectacle ont été suspendus entre mars et juillet. 15 des 23 salariés de l’équipe permanente ont été mis au chômage partiel. Seuls les trois salariés de la billetterie ont travaillés à plein régime pour rembourser les places de spectacles annulés. 900.000 euros de remboursement sur la fin de saison. Malgré cela, les finances de la salle devraient s’équilibrer sur la saison passée. S’il y n’y a eu "aucune recette" à partir du 13 mars, il n'y a eu "aucune dépense" non plus, relativise le directeur du Pin Galant, Philippe Prost. 

Une nouvelle saison 2020-2021 très incertaine 

La nouvelle saison 2020-2021 démarre le 30 septembre. Elle reste très incertaine selon le directeur du Pin Galant Philippe Prost. "Sur les 80 spectacles prévus, malheureusement il y en a déjà trois qui sont annulés depuis les sursauts de la covid". Impossible d'organiser les répétitions pour l'adaptation de Carmen venue d’Espagne, la production ne peut pas commencer avec la fermeture des frontières. Annulation aussi de la pièce de théâtre "Elle & Lui" avec Isabelle Mergault. L'artiste n'est plus disponible aux dates prévues. Le tournage d'un film auquel elle participe ayant été décalé. Enfin le concert d'Ibrahim Malhouf n'aura pas lieu non plus Pin Galant puisque le musicien et compositeur annule - ou reporte -  l'ensemble de sa tournée. 

On croise les doigts pour qu'on puisse continuer notre saison ! - Philippe Prost, directeur du Pin Galant  

En ce qui concerne les mesures sanitaires à l'intérieur de la salle de spectacle à la rentrée, pour l'instant, le Pin Galant n'a prévu aucune mesure de distanciation en salle. Seul le port du masque y est obligatoire, comme dans tous les lieux publics fermés.

Mesures sanitaires supplémentaires redoutées par le directeur de la salle 

Philippe Prost craint que d'autres mesures sanitaires ne soient imposées à la salle. L'obligation d'espacer les spectateurs en laissant un siège sur deux vide par exemple mettrait en péril l'équilibre financier de l'établissement selon lui. "Pour que nous soyons rentables, il faut vraiment que le Pin Galant puisse exploiter sa jauge au maximum, soit 1.410 places ! En dessous nous aurions de vrais problèmes de rentabilité : impossible [de fonctionner] dans de bonnes conditions."

Pour que nous soyons rentables, il faut vraiment que le Pin Galant puisse exploiter sa jauge au maximum, soit 1.410 places ! - Philippe Prost

Choix de la station

À venir dansDanssecondess