Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : à Meslay-du-Maine, Snero attend la filière auto

-
Par , France Bleu Mayenne

Chaque jour, France Bleu Mayenne s'intéresse à une entreprise ou un secteur emblématique de notre département en cette période de crise sanitaire. À Meslay-du-Maine, Snero, fabricant d'outil de découpe et d'emboutissage pour le secteur automobile, attend les annonces d'Emmanuel Macron ce mercredi.

Chez Snero les salariés ont accepté de décaler leurs vacances de Noël à début juin
Chez Snero les salariés ont accepté de décaler leurs vacances de Noël à début juin © Radio France - Martin Cotta

Dans la journée Emmanuel Macron, le Président de la République, doit annoncer un plan pour relancer le marché automobile français paralysé par la crise du coronavirus. Des centaines d'entreprises vont donc écouter religieusement le Président. Comme chez Serno, à Meslay-du-Maine en Mayenne, avec ses 28 salariés. C'est un fabricant d'outils de découpe et d'emboutissage pour le secteur automobile. Une entreprise qui tourne au ralenti mais qui n'a jamais cessé de produire. 

"On a décidé de poursuivre l'activité" explique Bruno Rigouin cogérant de Snero

Et pourtant, tous les maillons de la chaîne de la filière automobile se sont arrêtés brutalement au début du confinement, plus aucune commande, plus d'appels de clients. Les fournisseurs de Snero ont ralenti la cadence ce qui a donc eu des conséquences dans les délais de livraison des produits. Parfois trois semaines de retard. Aujourd'hui, la PME mayennaise attend de pied ferme que ses clients relancent aussi leurs activités : les équipementiers d'abord et les frappeurs, ceux qui emboutissent et découpent les tôles.

Dans les ateliers de production, les salariés sont masqués, travaillent de façon espacée. Les passages dans les vestiaires sont aussi très organisés : pas plus de cinq personnes en même temps dans la pièce. Et malgré les contraintes du télétravail qui concernent surtout les postes administratifs et le chômage partiel, Snero n'envisage aucun licenciement. Même si l'entreprise n'a aucune visibilité sur les commandes de la fin d'année 2020. En accord avec les syndicats d'ailleurs chez Snero, les employés ont accepté de prendre leur congé de Noël la première semaine de juin. De travailler donc cet hiver une fois le cahier de commandes plus garni. 

France Bleu Mayenne est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 6h15 et 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre département (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess