Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : à Nancy, le restaurateur du Mamie Branchée se bat contre la crise

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A Nancy, le restaurateur du bar-restaurant Mamie Branchée fait face aux difficultés de la crise économique. Il a adapté sa gestion pour atténuer les effets de la crise et assure avoir retrouvé un équilibre.

Mickaël Viard et son associé ont ouvert Mamie Branchée Nancy il y a trois ans
Mickaël Viard et son associé ont ouvert Mamie Branchée Nancy il y a trois ans © Radio France - Léo Limon

Auparavant, des groupes de plusieurs dizaines de personnes venaient passer la soirée au Mamie Branchée à Nancy. Désormais, avec la crise sanitaire, les réservations de ce type ont disparu, mais le public est toujours présent, avec un masque et par petits groupes. Depuis la réouverture de son établissement, à la mi-juin, Mickaël Viard a mis en place plusieurs solutions pour atténuer les effets de la crise.

" Le prêt va nous permettre de pérenniser nos affaires "

" On a eu recours au prêt garanti par l’État, on a donc emprunté de l'argent. Nous avons emprunté l'équivalent de la somme qu'il nous aurait fallu pour lancer une nouvelle affaire. Là ça va nous servir à pérenniser les affaires existantes et solidifier les bases " explique celui qui gère deux autres établissements à Metz et Nancy.

Alors pour rattraper le temps perdu, les associés et les employés ne comptent pas leurs heures ; " des semaines à 80 heures, payées 39 " raconte Mickaël Viard.

Retour à l'équilibre

Autre mesure : le chômage partiel. Deux employés de l'établissement nancéiens sont concernés et travaille une semaine sur deux en alternance. Un dispositif qui a permis à l'entreprise de rester à l'équilibre selon Mickaël Viard : " Je pense qu'on a plutôt bien géré l'après confinement, les clients sont au rendez-vous, certes moins nombreux mais ils sont là, pour le moment on s'en sort, l'équilibre est là ".

Face à la situation, le restaurateur se dit combatif et espère un retour rapide à la situation d'avant l'épidémie.

Retrouvez la chronique " la relance éco " à 7h15 tous les jours sur France Bleu Sud Lorraine.

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner  pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio  s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron  industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se  porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess