Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Nantes, Naofood veut bousculer le marché des livreurs de repas à vélo

-
Par France Bleu Loire Océan

Créé récemment par trois jeunes coursiers, Naofood propose sur Nantes des livraisons de repas à vélo, plus équitables: les clients décident de la rémunération de leur coursier, la commission pour les restaurateurs est moins élevée et un pourcentage est reversé à des associations locales.

Une partie de l'équipe Naofood devant la célèbre grue jaune à Nantes
Une partie de l'équipe Naofood devant la célèbre grue jaune à Nantes - Naofood

Avec cette crise sanitaire, on entend beaucoup parler de monde d’après, un monde plus juste, avec de nouveaux modèles de  consommation,  Naofood, avec son concept de livraison de repas à vélo est déjà  dans le monde d’après « Naofood, c’est un concept alternatif aux grandes multinationales que l’on connaît bien. On souhaite que les coursiers soient  salariés, puissent vivre des livraisons » déclare Guillaume Blanchet cofondateur de cette entreprise.  

Aujourd’hui une dizaine de coursiers travaillent avec 9 restaurateurs du quartier Bouffay à Nantes et l’autre originalité de ce concept, ce sont les coursiers qui choisissent les restaurants qu’ils souhaitent livrer « Nous avons trois critères : des gérants locaux, un bon bilan carbone et surtout on veut savoir si c’est bon et transportable. On valide avant que le client n’en fasse les frais » explique le cofondateur de Naofood.

Guillaume Blanchet, cofondateur de Naofood
Guillaume Blanchet, cofondateur de Naofood -

L’histoire de Naofood est très récente, il y a quelques mois  trois coursiers à la terrasse d’un café décident de monter leur boite « On voyait venir les livraisons à scooter, les tarifications au ras des pâquerettes, c’est parti de là. Aujourd’hui  on est qu’au début, mais c’est chouette, on attire l’attention et il était temps que ce type de concept arrive sur Nantes » affirme Guillaume Blanchet. Pour l’instant Naofood livre une dizaine de clients par jour, des clients qui commandent uniquement via la plateforme web de l’entreprise,  prochaine étape le lancement d’une application mobile dans les prochaines semaines.

La relance éco : Naofood

France Bleu Loire Océan est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess