Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

« La relance éco » : à Nantes, Rosemood résiste à la crise grâce aux albums photos

-
Par France Bleu Loire Océan

Spécialisée dans la création de faire-part pour la naissance et le mariage, ainsi que dans les albums photos personnalisables en ligne, Rosemood a connu une forte activité en avril et en mai grâce à l’engouement des Français pour les albums photos.

Les trois fondateurs de Rosemood
Les trois fondateurs de Rosemood - Rosemood

Le confinement aurait pu être une catastrophe pour Rosemood : "Après le discours du président de la République le 12 mars dernier, du jour au lendemain, on a perdu 70 % de notre activité", raconte Grégoire Monconduit, co-fondateur de Rosemood. En effet, l’activité faire-part de mariage de l’entreprise nantaise est totalement à l’arrêt, puisque les cérémonies sont annulées ou repoussées. Plus étonnant, les faire-part de naissance, qui représentent 70 % de l’activité de Rosemood, tournent alors au ralenti. "On a enregistré une grosse baisse de cette activité parce que les familles, avec le confinement, n’étaient pas dans le même état d’esprit qu’avant la crise sanitaire", explique Grégoire Monconduit.

Ce qui a sauvé l’entreprise nantaise, ce sont les albums photos. Pendant le confinement, les Français ont eu le temps de faire du tri dans les souvenirs, et l’envie de créer des albums est venue tout naturellement. "On a vendu sur cette période autant d’albums qu’à Noël. Cela a permis de   compenser la perte de chiffre d’affaires des faire-part de mariage et de naissance", se réjouit le co-fondateur de Rosemood.

Dans l'atelier de Rosemood à Treillières
Dans l'atelier de Rosemood à Treillières - Rosemood

Une diversification gagnante

Cette activité d’impression d’albums photos est très récente chez Rosemood. Spécialisée dans les faire-part à sa création, l’entreprise nantaise ne propose cette activité que depuis deux ans. "Si on ne s’était pas lancé sur les albums photos, je ferais moins le malin aujourd’hui", s’amuse Grégoire Monconduit. Encouragé par cette expérience, Rosemood va poursuivre sa diversification avec deux nouveaux produits qui sortiront cet été.

Rosemood, qui fête cette année ses dix ans, emploie une centaine de salariés à Nantes et à Treillières où se trouve l’atelier d’impression. Malgré la crise, l’entreprise nantaise ambitionne de réaliser 11 millions d’euros de chiffre d'affaires en 2020, contre 10 millions en 2019.

La relance éco : Rosemood

France Bleu Loire Océan est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess