Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Notre-Dame-de-Sanilhac, À la Cigale brodeuse rattrape une partie de ses commandes

-
Par , France Bleu Périgord
Notre-Dame-de-Sanilhac

Chaque jour, France Bleu Périgord s'intéresse à une entreprise de Dordogne qui fait face à la crise du coronavirus. Ce mercredi il s'agit d'À la Cigale brodeuse, spécialisée dans le linge personnalisé à Notre-Dame-de-Sanilhac. Elle a repris son activité après avoir cousu des masques pour PSA.

A la Cigale Brodeuse est spécialisée dans le linge personnalisée à Notre-Dame-de-Sanilhac. Photo d'illustration
A la Cigale Brodeuse est spécialisée dans le linge personnalisée à Notre-Dame-de-Sanilhac. Photo d'illustration © Maxppp - Ale Ventura

À la Cigale brodeuse, l'activité ne s'est presque pas arrêtée pendant le confinement. Après quelques semaines de chômage partiel, les deux couturières ont repris le travail pour fabriquer notamment des masques de protection. L'entreprise de Notre-Dame-de-Sanilhac a notamment reçu une commande du comité d'entreprise de PSA de Vélizy. Les couturière ont fabriqué plus de 1.000 masques. 

La relance éco en Dordogne : à Notre-Dame-de-Sanilhac, A la Cigale brodeuse rattrape une partie de ses commandes

Report des commandes au mois de juin

Depuis quelques semaines, l'entreprises de linge personnalisé a repris son activité habituelle et les commandes des C.E. sont arrivées en nombre explique François Doucet, le fondateur :"J'ai un scoop, les bébés ne sont pas arrêtés pendant le confinement, dans ce domaine, nous n'avons pas eu de perte de commandes mais des reports". 

Les commandes des comités d'entreprises, en Dordogne et en France, représentent 40% du chiffre d'affaires de l'entreprises. 40% concernent les ventes sur le site internet et les 20% restants concernent les ventes pour les restaurateurs et les professionnels qui souhaitent par exemple des polos brodés. C'est dans ce dernier secteur que les ventes ont chuté  pendant le confinement. François Doucet souhaite aux professionnels une reprise rapide après ce confinement. 

Le pari de la confection française

Selon François Doucet, si son entreprise a réussi à s'en sortir et à continuer à travailler pendant le confinement c'est parce qu'elle mise depuis 15 ans sur la confection française.  Il espère que cette crise va inciter des entreprises à relocaliser leurs productions en France. 

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France bleu Périgord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess