Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Orléans, la République du Centre cherche un second souffle

-
Par , France Bleu Orléans

Le confinement a entraîné un effondrement des recettes publicitaires de la République du Centre et a obligé le journal à réduire sa voilure. Une situation qui risque de durer encore cet été, avec plus que jamais la nécessité de mieux valoriser économiquement son offre numérique.

Magali Saint-Genes, la rédactrice en chef-adjointe de la République du Centre, dans l'open space désert de l'avenue des Droits de l'Homme
Magali Saint-Genes, la rédactrice en chef-adjointe de la République du Centre, dans l'open space désert de l'avenue des Droits de l'Homme © Radio France - François Guéroult

La situation de la presse quotidienne régionale était déjà compliquée avant la pandémie de Covid-19. Celle-ci n'a évidemment rien arrangé, et ne fait que renforcer l'urgence d'inventer un nouveau modèle économique, en s'appuyant notamment sur le numérique. C'est le cas, à Orléans, de la République du Centre.

Baisse de 50% des recettes publicitaires sur 3 mois

L'impact du confinement a en effet été brutal pour les recettes publicitaires. "Cela a vraiment été une période compliquée, indique Jean-Marc Cizeau, le responsable publicité du journal. Nous avons dû gérer des annulations de campagne en cascade et donc déployer une énergie terrible pour déconstruire le travail qui avait été construit..." A l'arrivée, les recettes publicitaires de la Rép ont reculé de 50% sur la période comprise entre mars et mai.

Et la reprise risque d'être lente, reconnaît Jean-Marc Cizeau. "Il y a des petits signes de rebonds, notamment pour les annonceurs nationaux qui travaillent avec la régie commune aux différents titres de la presse quotidienne régionale, l'automobile, la grande distribution alimentaire, les télécoms. On sait d'expérience que la communication en sortie de crise est un enjeu majeur pour certaines entreprises, car une marque, ça se cultive. Mais l'enquête que nous venons de mener auprès de nos annonceurs locaux montre que l'inquiétude et le manque de visibilité arrivent en tête de leurs préoccupations actuelles."

Une seule édition à 32 pages

Dans ce contexte, et en raison aussi des contraintes techniques - l'application d'un protocole sanitaire au centre d'impression basé à Auxerre notamment - la République du Centre a dû réduire sa voilure : "Nous n'avons plus qu'une seule édition au lieu de deux, nous avons réduit la pagination à 32 pages contre une quarantaine d'ordinaire, et nous avons dû renoncer à sortir le journal certains jours fériés, résume, la rédactrice en chef adjointe Magali Saint-Genès. Les 36 journalistes du quotidien orléanais sont d'ailleurs tous en télétravail, le grand open space de l'avenue des Droits de l'Homme est donc désert.

Aucune visite n'est possible actuellement à l'étage qu'occupe la République du Centre avenue des Droits de l'Homme à Orléans
Aucune visite n'est possible actuellement à l'étage qu'occupe la République du Centre avenue des Droits de l'Homme à Orléans © Radio France - François Guéroult

Cette organisation va sans doute se poursuivre tout l'été, avec même 20% de chômage partiel en juin imposé à la rédaction. Mais il y a des espoirs de rebond, souligne Magali St Genès : "Nous avons reçu énormément de témoignages de nos lecteurs qui nous remercient de les avoir accompagnés pendant la crise sanitaire, et de ne pas les avoir abandonnés. Le lien avec nos lecteurs n'a peut-être jamais été aussi fort." Sans oublier, ajoute Jean-Marc Cizeau, que "cette a crise a réaffirmé la primauté du local dans l'esprit de beaucoup de gens."

Records de fréquentation du site numérique

En témoignent aussi les records de fréquentation enregistrés par le site larep.fr, avec 8 millions 620 000 pages vues en mars dernier (contre 3 millions 300 000 en avril 2019...) En terme de visibilité, le numérique compense la baisse inexorable des ventes du journal papier - 28 000 exemplaires par jour l'an passé, en baisse de 15% sur 4 ans. Mais il reste encore à valoriser financièrement le numérique, notamment au niveau de la publicité (l'accès au site, qui était gratuit, est devenu payant depuis quelques semaines, au bout de quinze articles lus) : c'est le défi majeur que doit encore relever la République du Centre.

Le reportage diffusé par France Bleu Orléans est à écouter ici :

Le reportage de France Bleu Orléans dans les locaux déserts de la République du Centre

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu