Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : A Penmarc'h, la conserverie Furic continue son installation et embauche

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Secteur emblématique de la région, les conserveries de produits de la mer subissent également les conséquences de la crise du covid-19 et doivent s'adapter. Exemple avec la conserverie Furic qui vient d'aménager dans de nouveaux locaux à l'entrée de Penmarc'h dans le sud Finistère. Et elle recrute.

La conserverie Furic de Penmarc'h est spécialisée dans les conserves de poissons et notamment de sardines.
La conserverie Furic de Penmarc'h est spécialisée dans les conserves de poissons et notamment de sardines. - La Compagnie Bretonne

Installée depuis 1998 sur le port de Saint-Guénolé à Penmarc'h dans le sud Finistère, la conserverie familiale Furic perpétue un savoir-faire traditionnel du travail du poisson et des produits de la mer : Sardines, maquereaux, thon, coquilles Saint-Jacques... La conserverie Furic avec sa marque La Compagnie bretonne est spécialisée dans les conserves, pour les secteurs de la restauration collective et de l’épicerie fine.

Le confinement nous a chamboulé" Sten Furic, à la tête de la Compagnie bretonne

Quelques semaines avant l'annonce du confinement, l'entreprise et ses 73 salariés ont déménagé dans de nouveaux locaux à l'entrée de Penmarc'h. "On était encore en train de prendre nos marques quand le confinement a été annoncé. Cette nouvelle nous a chamboulés, on a été perturbés surtout les premiers jours où les informations arrivaient très rapidement et il fallait remettre en cause les choses d'un jour sur l'autre" estime Sten Furic, le co-dirigeant de la conserverie familiale avec sa sœur Maria. "Mais au bout d'une semaine on a pu reprendre nos activités."

Un investissement de 10 millions d'euros pour ce nouvel outil de productions, de ventes et de visites. Car l’entreprise au chiffre d’affaires de 18,5 millions d'euros était à l’étroit dans l’ancien bâtiment historique du port de Saint-Guénolé. La surface actuelle a été doublée par rapport à l'ancienne.

Sten et Maria Furic, frère et sœur et co-dirigeants de l’entreprise installée à Penmarc'h.
Sten et Maria Furic, frère et sœur et co-dirigeants de l’entreprise installée à Penmarc'h. - La Compagnie Bretonne

L'activité en vente par correspondance a été soutenue pendant le confinement

L'activité de production n'a jamais cessé avec une nouvelle organisation permettant de laisser de l’espace entre chaque travailleur et des mesures d’hygiène et de désinfection renforcées. Si la production a continué pendant les deux mois du confinement, les magasins que possède l'entreprise ont dû fermer et rouvrent petit à petit.

Mais chez Furic, la vente par correspondance "_a été soutenue pendant le confinemen_t" affirme son dirigeant. Et même si ces ventes n'ont pas compensées les pertes, Sten Furic a l'espoir que les consommateurs se tournent vers les productions locales : "Pour le moment on ne l'a pas constaté, on a rouvert nos magasins depuis deux semaines simplement, c'est encore trop tôt, je crois que les gens ont encore besoin de temps pour reprendre l'habitude d'aller faire leurs courses en ville et sortir plus régulièrement." Les sardines à l’huile d’olive, les soupes de poisson ou les émiettés de thon aux algues de La Compagnie bretonne sont vendues en épiceries fines, via un réseau de huit boutiques, lors de salons gastronomiques sur tout le territoire et en vente à distance par internet.  

La nouvelle usine ouverte juste avant le début du confinement.
La nouvelle usine ouverte juste avant le début du confinement. - La Compagnie bretonne.

On a déjà embauché et on va continuer" Sten Furic

Les projets ne manquent pas pour la conserverie du sud Finistère : "Poursuivre le redémarrage des magasins, préparer la saison d'été pour la campagne de sardines fraîches en fabrication d'une part et ouvrir l'espace d'accueil du public avec l'espace magasin et l'espace visites d'autre part. L’objectif est d'être prêt début juillet." Cet espace ouvert au public proposera un magasin de vente directe, un espace de dégustation, des points de projection et d’information ainsi qu’une galerie de visite permettant de voir le travail en atelier.

Pour mener à bien ces projets, l'entreprise recrute "on a déjà embauché quatre personnes depuis le déménagement et on va poursuivre avec trois ou quatre personnes lors des prochaines semaines." Des opérateurs de production, de manutention sont donc recherchés et également du personnel en recherche et développement.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Retrouvez la chronique "La relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Breizh Izel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess