Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : à Ploufragan, un milliardaire veut lancer sa production de masques fin 2020

Lors d’une visite à Ploufragan dans les Côtes d’Armor ce lundi 11 mai, le milliardaire libano-suisse Abdallah Chatila confirme vouloir investir 20 millions d’euros pour lancer une usine de masques sur l’ancienne friche de Chaffoteaux et Maury. Il souhaite démarrer la production fin 2020.

Abdallah Chatila le 11 mai 2020 à Ploufragan dans les Côtes d'Armor
Abdallah Chatila le 11 mai 2020 à Ploufragan dans les Côtes d'Armor © Radio France - Johan Moison

Entouré d’élus locaux masqués et en costumes cravates, l'homme d'affaire libano-suisse, aux faux airs de Cyril Hanouna, ne passe pas inaperçu avec ses vêtements aux couleurs flashy. Il n'est pas venu les mains vides. Il distribue du chocolat suisse aux élus présents. 

Abdallah Chatila au premier plan avec le député LR des Côtes d'Armor Marc Le Fur.
Abdallah Chatila au premier plan avec le député LR des Côtes d'Armor Marc Le Fur. © Radio France - Johan Moison

L'homme providentiel ?

"C'est vrai que c'est surréaliste. Je ne veux pas parler de miracle mais s'il ne s'était pas présenté à l'horizon, moi j'étais à deux doigts d'abandonner", reconnait Jean-Jacques Fuan, à l’origine du projet de relance de l’ancienne usine de masques de Plaintel fermée en 2018. "Apparemment, il a les pieds sur terre, il est à la tête de trente entreprises", poursuit Jean-Jacques Fuan. "Et là, il sait qu'il prend des  risques, c'est son propre argent !".

Issu d’une famille de diamantaires libanais Abdallah Chatila a fait fortune dans la joaillerie, l’immobilier, la restauration. Aujourd’hui, il souhaite produire des masques en Europe et notamment à Ploufragan où il s’apprête a acheté 25.000 m² de bâtiment. "J'ai découvert les masques il y a trois semaines, un mois. J'ai appris à connaitre le milieu et ses failles. J'ai appris qu'on peut aussi faire beaucoup de choses localement", explique l'homme d'affaire. 

Le milliardaire prévoit d'investir 20 millions d'euros et produire jusqu'à 250 millions de masques

Normalement, d'ici la fin de l'année, on aura déjà des masques qui seront produits ici. L'acte d'achat de la parcelle et la plupart des contrats de travail des collaborateurs seront signés à la fin du mois de mai. - Abdallah Chatila 

Une première machine neuve pour fabriquer les masques est attendue au mois de juillet une deuxième en septembre. Une centaine de  salariés devraient être embauchés dès la première année. 

L’homme d’affaire assure qu’il "n’attendra pas que l’Etat Français lui commande des masques" pour se lancer mais il ne serait "pas contre".

Joachim Son Forget, l'entremetteur surprise

Joachim Son Forget le 11 mai à Ploufragan dans les Côtes d'Armor.
Joachim Son Forget le 11 mai à Ploufragan dans les Côtes d'Armor. © Radio France - Johan Moison

Mais le plus incroyable dans cette histoire, c'est que si cette usine de masques voit le jour, ce sera, en partie, grâce à... Joachim Son Forget. Le sulfureux député des Français en Suisse et au Liechtenstein, ex-LREM, impliqué, entre autres, dans la diffusion des photos intimes qui ont entraîné la chute de Benjamin Griveaux, candidat à la mairie de Paris, est un proche d’Abdallah Chatila. "On se voit beaucoup dans le cadre professionnel et pour des raisons amicales", précise Joachim Son Forget. 

Il y a un mois, après avoir entendu à l’Assemblée nationale le député des Côtes d’Armor Marc Le Fur parler de la relance d’une ancienne usine de masques en Bretagne, Joachim Son Forget a suggéré à son ami homme d’affaire de s’intéresser au projet : "Moi, pour des raisons que vous comprendrez, les activités professionnelles en France, surtout en rapport avec l'Etat, je n'ai pas l'intention de m'en mêler au-delà de cela !".

D'avoir fait les présentations et si ça débouche sur des emplois, alors je suis vraiment content. Mais c'est le job des élus d'ici de s'entendre avec lui. - Joachim Son Forget

Retrouvez la chronique "La relance éco" de ce mardi 12 mai ici. 

France Bleu Armorique est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess