Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : à quand la réouverture des discothèques ?

Chaque jour, France Bleu Normandie s'intéresse à la reprise de l'activité économique dans notre région. Il y en a pourtant qui doivent encore patienter avant de reprendre leurs activités, comme les établissements de nuit. Le gouvernement n'autorise pas leur réouverture avant septembre.

Les établissements de nuit ne pourront pas rouvrir avant septembre
Les établissements de nuit ne pourront pas rouvrir avant septembre © Radio France - Edith Geuppert/picture alliance / GES/Edith Geu/Newscom

Chaque jour, France Bleu Normandie s'intéresse à la reprise de l'activité économique dans notre région. Mais certains secteurs doivent encore patienter avant de relancer leur activité, c'est le cas des discothèques. Le gouvernement ne les autorise à rouvrir qu'en septembre. 

Le monde de la nuit est donc en colère et le fait savoir. Une quarantaine de députés ont notamment signé une tribune en leur faveur.

85% des personnes décédées du Covid-19 ont plus de 75 ans, nos aînés n'ont pas attrapé le virus en discothèque !

La tribune a été lancée à l'initiative du député normand du Calvados Christophe Blanchet et signée par le député de Seine-Maritime Xavier Batut qui rappelle "que les clients des discothèques sont des jeunes, beaucoup moins exposés au virus".

Xavier Batut assure que ne pas rouvrir les discothèques, c'est encourager les fêtes sauvages : "Quand on voit depuis plusieurs semaines que des soirées privées, des salles publiques privatisées organisent des rassemblements sans aucun respect des règles sanitaires, on estime, nous, que le monde de la nuit est capable, au sein de ses établissements, de mettre en place un protocole sanitaire qu'ils ont déjà soumis au gouvernement."

L'État condamne les acteurs de la nuit comme s’ils étaient coupables. Ceux-ci ont pourtant besoin, comme tous les entrepreneurs, de respect, de soutien et de visibilité.

"Si jamais on n'agit pas, on risque d'assister à une disparition du monde de la nuit en France", prévient Xavier Batut.

"Il y a des gros soucis dans notre région, le monde de la nuit, c'est 1.600 entreprises et 40.000 emplois en France. Aujourd'hui, les principales problématiques, ce sont des loyers qui ne sont pas ceux de tout le monde, nous demandons la création d'un fonds de soutien, les discothèques ont des frais de structure beaucoup plus importants, de 5.000 à 15.000 euros, les 1.500 euros d'aides de l'État ne sont pas suffisants, il faut mettre la pression sur les assurances", explique Xavier Batut.

"On demande la réouverture dès le 1er juillet avec protocole sanitaire", conclut Xavier Batut.

France Bleu Normandie est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour, à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant...). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Retrouvez tous nos articles "La relance éco" en cliquant ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu