Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : à Quimper, Art de Cornouaille voit revenir les touristes

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La célèbre boutique de souvenirs Art de Cornouaille à Quimper voit revenir les touristes en ce mois de juillet, après un début de saison assez compliqué. Parmi les visiteurs, très peu d'étrangers et beaucoup de Français.

Art de Cornouaille
Art de Cornouaille - Capture d'écran Google Maps

On la reconnaît de loin avec sa façade remplie d'assiettes, sur la place Corentin. La boutique Art de Cornouaille revit un peu depuis le lancement de la saison touristique, retardée de quelques mois à cause du confinement. Ici, on vend des bols bretons ou des souvenirs du Finistère aux touristes venus visiter la capitale de la Cornouaille.

Le début de saison a été un peu calme. " Du 11 mai à fin juin, c'était assez calme. On a eu 50 à 60% de la fréquentation habituelle en juin", explique Arthur Breton, le fils du patron et vendeur pour l'été dans la boutique de son père.

Très peu d'étrangers, beaucoup de Français

Depuis juillet, l'arrivée de touristes est plus conséquente : "Là, on a quelques journées meilleures que l'année dernière. Donc, on peut dire que ça repart ! Si on a du monde comme ça, jusque fin septembre, c'est génial". Les étrangers se font forcément moins nombreux : "Quelques Allemands, pas d'Anglais ou très peu. Pas d'Espagnols non plus car il n'y a pas d'autocars et pas de groupes qui en descendent et achètent". La grosse majorité de la clientèle est française. 

Cependant, Arthur Breton craint un reconfinement, même partiel : "le gouvernement en parle et se prépare. Je ne suis pas pour car ça signifie la fin de la saison touristique". Mais il reste serein et confiant : "Il faut rester optimiste. Les gestes barrières ont fait leur preuve. Si tout le monde est respectueux, tout devrait bien se passer", assure-t-il. 

Les touristes reviennent chez Art de Cornouaille

Choix de la station

À venir dansDanssecondess