Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La relance éco : à Reims, la maison de Champagne Ruinart vise un public de proximité

Par

La maison Ruinart, la plus ancienne maison de Champagne, accueille à nouveau du public depuis le week-end dernier à Reims (Marne). En plus des traditionnelles visites de caves, Ruinart propose désormais un brunch aux visiteurs. Une idée qui n'est pas innocente, née pendant le confinement.

Faute de touristes étrangers, Olivier Livoir et ses équipes misent sur un tourisme de proximité Faute de touristes étrangers, Olivier Livoir et ses équipes misent sur un tourisme de proximité
Faute de touristes étrangers, Olivier Livoir et ses équipes misent sur un tourisme de proximité © Radio France - Stéphane Maggiolini

Comme tous les secteurs, le monde du Champagne subit aussi les effets de la crise du Covid-19. À Reims (Marne), la maison Ruinart, la plus ancienne maison de Champagne , a accueilli à nouveau du public depuis le week-end dernier, dans le respect des gestes barrière ce qui demande une adaptation notamment pour les visites et dégustations.

Publicité
Logo France Bleu

Faute de touristes étrangers : attirer des visiteurs français

La maison Ruinart a une réputation internationale. Sur une année classique, 70% de sa clientèle est internationale et 30% est française. Les visiteurs sont souvent des clients américains, japonais dont il va falloir se passer "au moins jusqu'à la fin de l'année", estime Olivier Livoir, responsable de l'hospitalité chez Ruinart. "L'idée était donc d'attirer des visiteurs plus locaux, sauf qu'en Champagne la visite de caves n'a plus rien d'inédit. Il a fallu se réinventer et se montrer accessible", complète Olivier Livoir.

Brunch et visite en casque de réalité virtuelle

Cette relance se fait donc au travers d'un brunch, "pour donner envie aux personnes de venir se détendre autour d'un verre et d'un buffet" et d'une visite des caves en réalité virtuelle qui permet de découvrir des lieux normalement interdits lors d'une visite classique. "C'est une expérience à vingt euros qui permet de donner accès à la maison à ceux qui n'ont pas les moyens de débourser soixante-dix euros pour une visite traditionnelle", argumente le responsable de l'hospitalité.

Descendre réellement dans les caves reste possible malgré le Covid-19. Pas plus de dix personnes, guide compris, masque et distanciation physique obligatoires. "L'inconvénient c'est de se mettre un peu au sport avant de venir. Il y a 170 marches à descendre mais surtout à remonter car l'ascenseur est interdit car la distanciation est impossible. Seuls les personnes à mobilité réduite peuvent l'utiliser. Le plus différent, post-crise, c'est la dégustation. Évidemment à cette occasion le visiteur va retirer son masque donc c'est là qu'il faut être le plus prudent. On a réorganisé nos espaces de dégustation, la méthode de service. C'est un rituel un peu différent, on a réussi à conserver les échanges, la chaleur, l'esprit de partage", atteste Olivier Livoir.

loading

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Champagne-Ardenne.

France Bleu Champagne-Ardenne est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Une soixantaine de réservations pour la journée de dimanche © Radio France - Maison Ruinart
La maison Ruinart propose désormais un brunch et une visite virtuelle des caves © Radio France - Stéphane Maggiolini
Préparation du brunch © Radio France - Maison Ruinart
Une cave de la maison Ruinart © Radio France - Stéphane Maggiolini
La visite se passe jusqu'à 35 mètres sous terre © Radio France - Stéphane Maggiolini

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu