Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Rezé, la forte demande de produits en circuits courts dope Vite mon Marché

-
Par France Bleu Loire Océan

C’est l’une des belles histoires du confinement, Vite mon Marché qui développe un concept de livraison à domicile de produits frais en circuits courts, a connu un incroyable pic d’activité pendant cette période. De quoi conforter la start-up nantaise dans son projet d’accélérer son développement.

Vite mon Marché livre des produits frais et bio sur Nantes, La roche-sur-Yon et Rennes
Vite mon Marché livre des produits frais et bio sur Nantes, La roche-sur-Yon et Rennes - VMM

Créée en 2018, Vite Mon marché livre, en une heure ou dans la journée, sur Nantes, La Roche-sur-Yon et Rennes, des produits frais et bio venus tout droit d’une cinquantaine de  producteurs locaux. Si la startup était déjà en croissance avant cette crise,  le confinement a boosté son activité « Le soir où Emmanuel Macron a annoncé le confinement, on avait des commandes qui tombaient toutes les deux minutes. On est passé de 100 à 500 commandes par jour. C’était fou, on avait peur d’exploser en vol et de ne pas être capable de répondre à la demande » raconte Reynald Naulleau cofondateur de Vite Mon marché.   Devant l’afflux de commande la startup nantaise est obligée de recruter en urgence « En deux jours on est passé de 30 à 70 salariés » déclare en rigolant le chef d’entreprise.

Capture d'écran Vite mon Marché
Capture d'écran Vite mon Marché -

Un concept dans l’air du temps

Aujourd’hui l’entreprise nantaise emploie 50 salariés et connaît toujours une forte activité, grâce à son  concept qui répond complètement à la demande du moment :  des produits locaux vendus en circuit court. Alors est-ce que cette tendance de consommation va perdurer selon Reynald Naulleau « Je m’interroge sur le pouvoir d’achats de nos clients à la rentrée. Avec la crise économique qui s’annonce, les consommateurs pourront-ils encore acheter des produits locaux, bio en circuits courts qui coûtent un peu plus cher qu’en grande surface ? » 

Une interrogation qui n’empêche pas Vite mon Marché d’accélérer son développement, la start-up nantaise sera dans les prochains mois à Saint-Nazaire, Angers et Vannes. Objectif couvrir tout le nord-ouest de la France fin 2020, avant de s’attaquer au sud-ouest en 2021. Reynald Naulleau et s_on assoc_ié Nicholas Hoddevik ambitionnent même de dupliquer leur concept dans les grandes capitales européennes en 2022.

La relance éco : à Rezé, la forte demande de produits en circuits courts dope Vite mon marché

France Bleu Loire Océan est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu