Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : à Roubaix, Ankama soulève l'enthousiasme de ses fans

-
Par , France Bleu Nord

Les fans ont répondu massivement présents à l'appel au financement participatif lancé par l'éditeur de jeux vidéo roubaisien, créateur du célèbre jeu vidéo Dofus. 100.000 euros ont été récoltés en seulement 73 minutes!

L'entreprise a récolté 100.000 euros de financement participatif en seulement 73 minutes
L'entreprise a récolté 100.000 euros de financement participatif en seulement 73 minutes © Maxppp - Sébastien Jarry

Ankama, basé à Roubaix, créateur du célèbre jeu vidéo Dofus, a fait un énorme carton en matière de financement participatif pour financer la saison 4 de Wakfu, qui est un peu le petit frère de Dofus, dans ce même univers fantastico-médiéval baptisé le Krosmoz. Wakfu est né en jeu vidéo en 2012 puis a été décliné ensuite en série télévisée. Les trois premières saisons avaient été financées et diffusées par France Télévisions qui a ensuite trouvé le personnage de Waku un peu trop mature, il ne correspondait plus à sa cible. 

100.000 euros collectés en 73 minutes!

Du coup Ankama a lancé un appel à sa communauté de fans sous la forme d'un financement participatif sur Kickstarter afin de pouvoir créer la saison 4, soit treize épisodes. Chaque épisode coûte entre 300 et 400.000 euros. Ankama a fait une demande de financement de 100.000 euros par épisode, soit un quart du financement global. Le succès a été immédiat, comme l'explique Matthieu Lévisse, directeur marketing et communication chez Ankama qui revient sur le lancement le 8 avril à  16 heures: "En seulement 73 minutes, on a atteint le premier pallier de 100.000 euros. Et le soir quand je suis allé me coucher, on était déjà à 450.000 euros." C'est donc allé bien plus vite que n'avait osé en rêvé l'entreprise! La somme atteignait 1 300000 euros au bout de seulement deux jours! Ankama a du coup décidé de faire un épisode bonus supplémentaire. La campagne de financement participatif s'est terminée le lundi 29 juin. 

Une impressionnante communauté de fans

Ils sont plus de  15.000 à y avoir contribué pour un montant moyen de 80 à 85 euros par personne. Il s'agit en général d'anciens fans de la série qui ne voulaient pas la voir disparaître.  Ankama est ravi non seulement par qu'il s'agit du record européen de financement pour un dessin animé., mais aussi parce qu'ils ne pensaient pas pouvoir faire de saison 4.  On peut imaginer une diffusion pour 2023-2024.   

Pendant le confinement Ankama a vu tripler les connexions à ses différents jeux en ligne, voyant là aussi revenir d'anciens joueurs, confinés chez eux. Si aujourd'hui ce nombre est nettement retombé, il reste toutefois supérieur à l'avant confinement, signe que tout le monde n'a pas encore retrouvé le chemin du bureau. D'ailleurs chez Ankama aujourd'hui seuls 50% des 250 salariés du groupe sont revenus au siège roubaisien où on vise un retour à la normale courant juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu