Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : à Saint-Amand-les-Eaux, l'entreprise Harry Plast crée une enveloppe très écologique

-
Par , France Bleu Nord

Une enveloppe postale composée à 70% de plastique recyclé : c'est la nouvelle invention de l'entreprise Harry Plast à Saint-Amand-les-Eaux. Le matériau est issu du tri sélectif chez les particuliers ou de la grande distribution.

La relance éco
La relance éco © Radio France - RadioFrance

Comme tous les matins, France Bleu Nord vous présente une entreprise du Nord-Pas-de-Calais qui rebondit après la crise sanitaire. Ce vendredi, focus sur Harry Plast, à Saint-Amand-les-Eaux qui fabrique une enveloppe très écologique, avec 70% de plastique recyclable. L'entreprise, créée en 1979, est un transformateur de plastique : elle reçoit celui ci en grand rouleau et en fait des enveloppes, des pochettes ou encore des emballages. Ses enveloppes peuvent être doublées de papier bulles pour les envois postaux, mais aussi sécurisées pour transport de fond, qui sont inviolables, ou encore équipées de code barres pour la traçabilité ou enfin des enveloppes à zip. De plus gros emballages également pour la logistique ou encore l'industrie. 

Du plastique issu des déchets ménagers ou de la grande distribution

Ces enveloppes inviolables qui sont imperméables et indéchirables transportent toutes sortes de choses : des documents, des produits électroniques ou pharmaceutiques, des textiles, des bijoux, des DVD ou encore des livres. La société fait aussi beaucoup de sur-mesure. Il y a quelques années cette société familiale avait innové avec une enveloppe isotherme. Là, anticipant la loi relative à la lutte contre le gaspillage, elle travaillait depuis un an déjà avec son fournisseur de matière première, un fournisseur français qui n'est pas dans la région mais dont elle tait le nom, pour mettre au point un film plastique plus écologique. Ce plastique est en fait de polyéthylène et ce fournissseur a réussi à mettre au point une formulation incorporant 70% de polyéthylène recyclé d'origine française que Harry Plast utilise aujourd'hui notamment pour sa gamme d'enveloppes postales inviolables.

Ce plastique recyclé provient de déchets plastiques issus soit du tri sélectif des ménages, soit des déchets plastiques de la grande distribution : tous ces films étirables qui emballent les palettes ou encore les déchets de coupes des industriels du plastique. Tous ces déchets sont triés, lavés, broyés  et refondus pour être transformés en petites billes qui permettent de refaire du plastique en étant mélangé avec du polyéthylène vierge qui lui est produit, je vous le rappelle, à partir de pétrole. Le mélange 70% recyclé et 30% vierge, apporte la même résistance mécanique à ce plastique écologique pouvant être lui aussi imprimé.

Reprise intense de l'activité

Cela représente déjà un tiers des 1.100 tonnes de polyéthylène que Harry Plast transforme chaque année. Et l'objectif est d'une part de passer à la totalité d'ici deux ans et surtout d'arriver à produit un plastique fait à 100% de déchets plastique. Ce qui coince pour l'instant c'est l'aspect du produit fini, il faut trouver la recette pour qu'il soit aussi beau. La PME amandinoise emploie aujourd'hui 33 personnes. Elle s'est arrêtée à peine quinze jours au début du confinement. Dès le mois de mai elle a repris une activité normale, et aujourd'hui elle est très sollicitée car il y a un phénomène de rattrapage chez ses clients. Solidaire elle aussi pendant cette crise sanitaire, Harry Plast a fabriqué près d'un million de surblouse pour le personnel soignant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu