Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Saint-Etienne, le supermarché coopératif "La fourmilière" souffle sa première bougie

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Lancé en avril 2019, le supermarché coopératif « La Fourmilière » fête donc sa première année d‘existence sur un bilan très encourageant et ce n'est sans doute qu'un début

Le supermarché coopératif rue Nicolas Chaize à Saint-Etienne
Le supermarché coopératif rue Nicolas Chaize à Saint-Etienne - Christophe Frery

Il est animé aujourd’hui par 650 coopérateurs et propose plus de 2000 références de produits "développement durable" à ses clients.

Pierre Guyonnet le président de "La Fourmilière"

L'intérieur de "La Fourmilière"
L'intérieur de "La Fourmilière" - Pierre Bonhomme

« La Fourmilière » a un an, c’est un anniversaire important parce que le concept de supermarché coopératif a l’air de fonctionner plutôt bien sur Saint-Étienne. 

Aujourd’hui, nous sommes 650 coopérateurs, on est dans les objectifs que nous nous étions fixés et malgré la période compliquée de ces derniers mois, on tient pour l’instant nos prévisions.  

Au fond ce genre de concept correspond sans doute au nouvel état d’esprit des consommateurs. On a envie de plus proximité, d’être plus impliqué dans les circuits de distribution, ça devrait répondre aux attentes des consommateurs.  

Oui tout à fait, en début de confinement, on a été contraint à restreindre le fonctionnement. C’était uniquement les permanents et les responsables légaux qui tenaient le magasin et nos coopérateurs ne venait qu’en tant que clients. Et puis après avoir obtenu une dérogation de l’État, on a pu ré-ouvrir progressivement nos créneaux à nos coopérateurs. Mais c’est vrai que l’on a aujourd’hui un regain de nouveaux coopérateurs qui viennent nous rejoindre parce qu’ils trouvent chez nous des produits plus locaux, plus propres et un magasin qui est désinfecté et entretenu dans les meilleurs conditions qui soient.  

On est revenu aujourd’hui au même niveau d’activité qu’avant la période du confinement ? 

Petit à petit oui, on est en train de revenir à ce qu’on avait avant. On a vu l’activité vraiment changer sur Mars et Avril. On a beaucoup de coopérateurs qui viennent de loin pour faire leurs courses et pendant le confinement, ils n’ont pas pu venir et progressivement donc les choses reprennent leur cours.  

Vous parliez à l’instant du nombre d’associés coopérateurs 650, mais au fond vous avez quasiment dans l’idée de doubler la mise dans les mois qui viennent.

On se donne encore un an un an et demi et l’idée effectivement, c’est d’être entre 1000 et 1100, c’est l’objectif qu’on s’est fixé pour être ouverts six jours sur sept et sur une amplitude horaire optimale.   

Et avec un volant de fournisseurs qui s’étoffe aussi j’imagine, pour assurer ces circuits de proximité que vous défendez ?

Nous avons un Carnet d’adresses qui grandit progressivement et puis on prend le temps de ne pas aller trop vite car c’est chronophage. On veut faire les choses bien et on essaie d’établir des relations de confiance avec nos partenaires. 

__________________________________________
France Bleu Saint-Étienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour, à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant...). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu