Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : à Saint-Malo, la réussite de Famileo, le journal familial pour les grands-parents

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Famileo, une start-up de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), met en relation parents et grands-parents avec leurs enfants et petits-enfants par l'intermédiaire d'une application et d'un journal papier. 700 000 utilisateurs en 5 ans d'existence et une activité en forte hausse durant le confinement.

La gazette Famileo chez un couple de personnes âgées
La gazette Famileo chez un couple de personnes âgées - Nino Mahaut

C'est une success-story à la bretonne. Deux fondateurs au départ et maintenant 25 salariés, bientôt 30. Soucieux de maintenir les liens familiaux à tous les âges et de surmonter l'éloignement géographique, les deux créateurs, Armel de Lesquen et Tanguy de Gélis, se sont lancés dans l'aventure en 2015 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). 

C'est une sorte de réseau social de la famille qui s'est mis en place. Les enfants et petits-enfants envoient des photos et des messages sur leur téléphone portable via une application dédiée, ensuite Famileo se charge de les imprimer sur papier et de les mettre en page pour en faire une gazette dont la périodicité dépend des utilisateurs. Ensuite, le journal est envoyé par la Poste aux parents, grands-parents, chez eux ou en maison de retraite. 

Questions posées par France Bleu Armorique à Tanguy de Gélis.

- Au bout de cinq ans, comment allez-vous à Famileo ?

Tanguy de Gélis : On va très bien. On est content, la preuve qu'il y a beaucoup d'amour au sein des familles et qu'il y a beaucoup d'attentes de la part des grands-parents pour recevoir des nouvelles de leurs petits-enfants et également de la part des enfants et petits-enfants pour communiquer avec leurs aînés. On a dépassé les 100 000 familles utilisatrices et les 700 000 utilisateurs. Cette petite gazette, c'est vraiment quelque chose qui plaît et on découvre que le papier a une saveur très particulière. C'est un cadeau matériel qu'on reçoit. Cela permet de créer des échanges qui sont très qualitatifs. Faire défiler un fil Whatsapp devant d'autres personnes ce n'est pas génial, en revanche prendre son petit journal et montrer les différentes photos des membres de sa famille c'est vraiment plus convivial.

- Durant le confinement, est-ce que votre activité a progressé ?

Tanguy de Gélis : Oui. On a eu une hausse de 25% du nombre d'utilisateurs. Ce qui a été le plus marquant c'est le doublement du nombre de messages. Avant le confinement, les utilisateurs envoyaient des gazettes tous les mois et bien ils ont changé leur formule pour en envoyer tous les 15 jours voire toutes les semaines. Dans les maisons de retraite, on est passé à une fréquence de gazette quotidienne pour  pouvoir être au plus proche des résidents qui étaient en attente très forte des nouvelles de leurs familles dans cette période de confinement.

- Et vos utilisateurs, ils sont en France principalement ?

Tanguy de Gélis : Oui bien sûr majoritairement en France, mais aussi dans les pays francophones, Belgique, Suisse, Canada. On a lancé fin 2019 un bureau à Barcelone où 3 personnes travaillent pour déployer Famileo en Espagne. On réfléchit aussi à se développer au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

- Et votre développement il se fait toujours de Saint-Malo ?

Tanguy de Gélis : Ah oui. on est très heureux d'être à Saint-Malo. On a un cadre de vie fantastique. L'écosystème breton, départemental et rennais, nous est très favorable. On est à un peu plus de 2 heures en TGV de Paris, pour nous et nos équipes c'est vraiment l'idéal. Il n'est pas du tout à l'ordre du jour de changer (grand sourire).

EN SAVOIR PLUS : le site internet de Famileo

Tanguy de Gélis cofondateur de Famileo
Tanguy de Gélis cofondateur de Famileo - DR
Choix de la station

À venir dansDanssecondess