Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Saran, l'usine John Deere a retrouvé 90% de ses capacités de production

-
Par , France Bleu Orléans

A cause du coronavirus, l'usine John Deere à Saran (Loiret) a suspendu le 17 mars sa production de moteur diesel non routier. L'entreprise a pu reprendre l'activité en se réorganisant totalement. Aujourd'hui, aucun des 820 salariés n'est au chômage partiel, mais l'impact de la crise reste incertain.

Le site John Deere à Saran a dû revoir de fond en comble son organisation du travail pour mettre en place de nouvelles règles sanitaires
Le site John Deere à Saran a dû revoir de fond en comble son organisation du travail pour mettre en place de nouvelles règles sanitaires © Radio France - François Guéroult

"On a vraiment dû repenser toute notre organisation du travail", analyse Bruno Rodique, le directeur général du site John Deere à Saran. "Et nous n'y serions pas parvenus sans nos partenaires sociaux avec qui nous avons eu 14 réunions en deux mois et demi." Mais le résultat est là : totalement à l'arrêt le 17 mars, au premier jour du confinement, l'usine qui emploie 820 salariés permanents et 200 intérimaires a retrouvé aujourd'hui 90% de ses capacités de production.

Une organisation revue de fond en comble

A Saran, le géant américain du machinisme agricole conçoit et fabrique des moteurs diesel non routiers. Le site abrite également le siège social du groupe pour la France. "Le plus compliqué a évidemment été d'adapter les lignes d'usinage et d'assemblage aux nouvelles règles sanitaires, poursuit Bruno Rodique, puisque c'est là qu'il y a, par nature, le plus de proximité. C'est pourquoi notre leitmotiv a été une reprise très progressive, afin de se laisser le temps de tester notre réorganisation et s'assurer qu'elle garantissait bien la protection des salariés : le 30 mars, la production ne se faisait qu'avec une équipe ; nous ne sommes repassés à deux équipes que le 20 avril."

La prise de température est désormais obligatoire à l'entrée du site John Deere à Saran
La prise de température est désormais obligatoire à l'entrée du site John Deere à Saran - DR John Deere

Dans la pratique, la liste des mesures sanitaires mises en place est longue : prise de température à l'entrée du site ; équipements en masques, pare-visages, gel hydro-alcoolique ; condamnation des tourniquets et d'un sanitaire sur deux ; nouveau système de gestion des flux et nouveaux horaires pour éviter que les deux équipes ne se croisent ; information communiquée via les badges des salariés pour indiquer s'il y a de la place disponible aux vestiaires (et bientôt à la cafétéria) ; marquages au sol avec délimitation de l'espace de travail de chacun pour les postes sur les lignes de production (la distance d'1 mètre 50 a été retenue) ;   installation de parois en plexiglas dans les bureaux ; fréquence doublée pour la désinfection et le nettoyage des postes...

Distribution de kits sanitaires avant la prise de poste chez John Deere à Saran
Distribution de kits sanitaires avant la prise de poste chez John Deere à Saran - DR John Deere

"Jour après jour, semaine après semaine, chacun a ainsi pu s'adapter à son nouvel environnement, résume Bruno Rodique. 150 à 200 salariés restent toutefois en télétravail (contre 300 au plus fort de la crise), mais l'entreprise de Saran ne recourt plus au chômage partiel qui a concerné jusqu'à 450 salariés en mars.

Distanciation à sol et briefing réalisé par visio-conférence : un exemple de la nouvelle organisation du travail chez John Deere à Saran
Distanciation à sol et briefing réalisé par visio-conférence : un exemple de la nouvelle organisation du travail chez John Deere à Saran - DR John Deere

Un impact économique difficile à mesurer

Reste la question de l'impact économique qu'aura la crise du coronavirus pour John Deere. "Il y un impact très direct et très immédiat concernant le coût des mesures que nous avons mises en place : il est de l'ordre de 100 000 euros jusqu'à présent, et ce n'est pas fini puisque nous devrons renouveler les équipements de protection", indique le directeur du site. "Mais ce qu'on ne mesure pas encore, c'est l'impact lié à nos clients."

"Il est prématuré de mesurer l'impact économique qu'aura cette crise pour notre site", souligne Bruno Rodique, directeur général à Saran et président de John Deere Francent de Jo
"Il est prématuré de mesurer l'impact économique qu'aura cette crise pour notre site", souligne Bruno Rodique, directeur général à Saran et président de John Deere Francent de Jo © Radio France - François Guéroult

D'autant que John Deere à Saran ne travaille pas que pour la filière agricole : celle-ci a été jusque là préservée - l'agriculture a même été mise en avant pendant la crise sanitaire - mais cette filière (moteurs pour tracteurs, moissonneuses-batteuses et autres engins agricoles) ne représente que 50% de l'activité du site saranais. "Nous travaillons pour les secteurs de la construction, de la marine, et il est prématuré de mesurer la baisse d'activité de ces clients externes au groupe. Mais on s'attend à ce qu'il y ait un impact sur cette année et peut-être sur l'année prochaine" conclut Bruno Rodique.

Seule certitude, John Deere France devait fêter ses 60 ans en juin prochain (l'usine de Saran date de 1963) : l'anniversaire a été reporté à 2021.

Le reportage diffusé par France Bleu Orléans est à retrouver ci-dessous :

Reportage de France Bleu Orléans sur le site John Deere à Saran

Choix de la station

À venir dansDanssecondess