Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : à Thaon-les-Vosges, Moustache Bikes croit plus que jamais à l'avenir du vélo électrique

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Chaque jour, France Bleu Sud Lorraine s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région. Ce mardi, il s'agit du fabricant de vélos électriques Moustache Bikes à Thaon-les-Vosges. Le déconfinement peut accélérer le développement du vélo, surtout quand il est fabriqué tout près.

Chaque vélo Moustache est assemblé par une seule et même personne
Chaque vélo Moustache est assemblé par une seule et même personne - Moustache Bikes

Le déconfinement n'a pas changé grand chose dans les locaux de Moustache Bikes à Thaon-les-Vosges. Le fabricant de vélos à assistance électrique créé il y a dix ans dans le département, qui emploie 110 salariés, a déjà repris son activité depuis plus de trois semaines, après l'avoir interrompue au début du confinement mi-mars.

Le vélo, plus qu'un recours pour le déconfinement

Une entreprise pour laquelle cette crise aussi dramatique soit-elle peut accélérer le développement. Pas question de revenir sur la création d'une troisième ligne de fabrication dans les prochains mois avec à la clé 20 à 30 embauches d'ici la fin de l'année. Le vélo électrique va continuer à se développer pour Greg Sand, l’un des deux cofondateurs de Moustache : 

"Il y a beaucoup de gens qui vont hésiter à prendre les transports en commun pour principalement des raisons sanitaires. Le vélo est une excellente alternative. Les pays où l'autorisation de faire du vélo a été maintenue pendant le confinement connaissent une accélération assez forte des ventes de vélos."

Un assemblage à la main de A à Z par le même opérateur
Un assemblage à la main de A à Z par le même opérateur - Moustache Bikes

Des vélos assemblés dans les Vosges

Plusieurs mairies ou collectivités ont fait le choix du vélo pour déconfiner comme à Paris, Lyon ou encore Metz. Le gouvernement veut accompagner cette tendance. Moustache Bikes se tient prêt et a produit pendant le confinement parce que c'était réalisable sur le plan sanitaire mais aussi parce que la société fabrique le plus possible localement : 

"Les vélos sont assemblés de A à Z par une seule et même personne. On a pu voir les limites de la dépendance à des pays très lointains. Tout faire en local, c'est un cercle beaucoup plus vertueux que de faire fabriquer des vélos à l'autre bout de la planète pour les rapatrier ici."

La direction de Moustache est convaincue d’être dans le vrai, dans le sens de l’histoire. Avec un obstacle malgré tout. Le fabricant vosgien a fait le choix de la qualité et de l'innovation avec une entrée de gamme à 2.000 euros. La clientèle sera-t-elle au rendez vous ? C’est l’une des questions alors que l'on prévoit une grave crise économique et de nombreuses destructions d'emplois.

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Sud Lorraine.

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess