Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

"La relance éco" : à Thouars, Sothoferm a "bon espoir" de rattraper une partie des pertes liées au confinement

-
Par , France Bleu Poitou

Avec 200 salariés, Sothoferm est l'une des grosses entreprises du Thouarsais. Contrainte de fermer pendant un mois et demi pendant le confinement, l'activité du fabricant de volets et portails a bien redémarré. L'entreprise espère rattraper une partie du chiffre d'affaires perdu.

Sothoferm emploie environ 200 salariés à Thouars, sur la commune déléguée de Mauzé-Thouarsais
Sothoferm emploie environ 200 salariés à Thouars, sur la commune déléguée de Mauzé-Thouarsais - Photo Sothoferm

Au moment du confinement, Sothoferm fabricant de volets, portes de garage ou encore portails à Thouars a fermé ses portes. L'activité a redémarré le 27 avril, progressivement avec de nouvelles manières de fonctionner pour cette entreprise qui emploie 200 salariés. Une entreprise dont le PDG est bien connu puisqu'il s'agit du maire du Thouars et président de la communauté de communes Bernard Paineau.

Un chariot covid fait le tour de l'entreprise

Désormais un "chariot covid", fait le tour de l'entreprise. "Avant chaque prise de poste, le poste de travail est désinfecté", explique Thomas Faure, directeur marketing et communication. Chariot équipé aussi de solution hydroalcoolique. "Cela permet de désinfecter les mains de chaque personne chaque heure. C'est la solution la plus simple pour éviter que chacun se déplace vers un point d'eau pour se laver les mains", précise Thomas Faure.

C'est un peu la course pour rattraper le chiffre d'affaires

Jusqu'au 27 avril, pas de production, pas de ventes et donc une baisse du chiffre d'affaires. "On a validé des devis pendant le confinement et on a bon espoir de rattraper une partie de cette perte de chiffre d'affaires", précise Thomas Faure.

En juin, les commandes ont été supérieures de 50% par rapport à juin 2019. "On peut imaginer que les gens ont passé beaucoup de temps dans leur cours. Je pense qu'il y a plus de concrétisation de projets après le confinement car les gens ont eu le temps de réfléchir", indique le directeur marketing et communication.

Difficile de se projeter sur la fin de l'année. "On a un peu de mal à imaginer la suite, on sait que jusqu'à courant septembre on est sur une belle dynamique". Sothoferm prévoyait des embauches, elles ne sont pas remises en cause malgré la crise sanitaire. Cinq à dix personnes doivent être recrutées à la rentrée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess