Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Yssingeaux, le fabricant de liqueur « La Vertueuse » retrouve son activité principale

Durant la période de confinement, ce producteur de liqueurs et de sirop installé à Yssingeaux (Haute-Loire) avait mis son activité habituelle en sommeil pour produire le gel hydro-alcoolique qui faisait cruellement défaut en pleine pandémie.

Le liquoriste de Haute Loire "La Vertueuse" a produit du gel hydro-alcoolique
Le liquoriste de Haute Loire "La Vertueuse" a produit du gel hydro-alcoolique © Radio France - Yves Renaud

Le bon geste achevé, l'entreprise implantée à Yssingeaux en Haute-Loire a maintenant repris sa production habituelle. 

Stephane Valentin, le gérant de la bien nommée "La vertueuse"

Vous aviez au moment de la pénurie de gel hydroalcoolique changé votre production, qu’en est-il aujourd’hui quelques semaines après le déconfinement ?

Aujourd’hui on a repris une activité normale avec nos produits phares, les liqueurs, les sirops et les tisanes et on a gardé une toute petite partie où on fait encore un peu de gel hydro-alcoolique.

Quel bilan vous tirez de cette opération ? Vous l’aviez fait évidemment dans l’esprit de venir au secours de la pénurie, ça a été une opération positive ? 

Oui pour nous ça a été très positif. On la fait avant tout à la base pour rendre service et pour aider tous ceux qui étaient dans le besoin. On a vraiment commencé au tout début, dès la première semaine de confinement à produire ce gel et après c’est sûr qu’on a eu de gros volumes par la suite. Cela a vraiment été positif.

Est-ce que ça a été simple de le commercialiser ? Vous n’en avez–peut-être pas retiré un bénéfice, mais au moins la couverture financière de votre investissement ? 

Oui, on a eu une très, très, grosse demande notamment sur le mois de mars et le mois d’avril, on a travaillé avec des hôpitaux, le personnel médical et ensuite dans un deuxième temps quand les entreprises ont repris leurs activités on a eu aussi beaucoup de commande d’entreprise qui voulait protéger leurs salariés.  

Ça s’est fait comment par le bouche-à-oreille, il n’y a pas eu de publicité ? 

On a eu une ou deux publications sur Facebook et après ça s’est fait très spontanément on a fait aucun démarchage en tout cas. Toutes les commandes que nous avons eu l’ont été par des gens ou des entreprises en direct.

Vous êtes revenus aujourd’hui à votre métier initial. Quel est le pourcentage aujourd’hui de votre activité habituelle ?

On a redémarré à 100 %, pas de soucis tous nos clients ont ré-ouvert. Tout d’abord les caves qui ne pouvaient pas fermer, mais qu’il avaient beaucoup baissé en matière de vente et on l’a senti aussi. Mais eux sont repartis depuis trois semaines correctement et puis depuis une quinzaine de jours les bars et les restaurants ça redémarre aussi assez bien 

On a redémarré à 100 %, pas de soucis tous nos clients ont ré ouvert. Tout d’abord les caves qui ne pouvaient pas fermer, mais qu’il avaient beaucoup baissé en matière de vente et on l’a senti aussi. Mais eux sont repartis depuis trois semaines correctement et puis depuis une quinzaine de jours les bars et les restaurants ça redémarre aussi assez bien.

Oui quasiment.

__________________________________________________________________
France Bleu Saint-Étienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région. Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu