Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : après le trou d'air, l'espoir des concessionnaires automobile des Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Plombés par le confinement, les concessionnaires du Pays Catalan comptent notamment sur l'extension de la prime à la conversion pour faire repartir des ventes à l'arrêt.

Les concessionnaires ont rouvert leurs portes le 11 mai dernier
Les concessionnaires ont rouvert leurs portes le 11 mai dernier © Maxppp - QUEMENER YVES-MARIE

Les annonces étaient attendues par toute une filière, des constructeurs aux revendeurs. Ce mardi, Emmanuel Macron a dévoilé un plan de relance du secteur automobile équivalent à huit milliards d'euros. Le président de la République a en particulier annoncé une extension de la "prime à la conversion" afin que les particuliers et les entreprises remplacent leurs voitures par des véhicules non-polluants.

"C'est une très bonne nouvelle" a réagit sur France Bleu Roussillon Denis Roland responsable de la branche concessionnaires pour le Conseil National des Professionnels de l'Automobile (CNPA) dans les Pyrénées-Orientales. "C'est une mesure concrète qui va permettre de renouveler le parc auto. Ça va donner un coup de boost à nos affaires et notamment sur nos stocks de véhicules d'occasion qui eux sont rapidement disponibles."

Des ventes quasi-nulles pendant le confinement

Une relance des ventes qui serait plus que bienvenue pour les concessionnaires qui ont dû faire face à une chute spectaculaire de leurs affaires pendant les deux mois de confinement. "Nous n'avons quasiment rien vendu pendant cette période. En temps normal, nous aurions dû écouler entre 2.000 et 3.000 véhicules. On est donc au seuil d'une année très difficile."

Le plan de relance du secteur automobile prévoit aussi un nouveau bonus pour l'achat de véhicules électriques. "C'est un bon signe pour l'électrique mais ça ne sera pas encore un déclic très important" prévoit Denis Roland. "On se heurte toujours pour l'instant aux mêmes problèmes : le prix, l'autonomie et la disponibilité des bornes de recharges. Même si l'accumulation des aides peut rendre au final l'achat d'un véhicule électrique intéressant."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu