Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : au Mans, les afterworks de Fabio Rubino ne pourront pas redémarrer à la rentrée

-
Par , France Bleu Maine

A la tête de la société d'événementiel Friendly Time, Fabio Rubino doit finalement renoncer à relancer ses soirées afterworks au Mans, en raison du contexte sanitaire. Il garde le sourire en attendant des jours meilleurs et espère que le plan de relance du gouvernement soutiendra son secteur.

Les afterworks organisés par Fabio Rubino au Mans sont un succès depuis 10 ans
Les afterworks organisés par Fabio Rubino au Mans sont un succès depuis 10 ans - Friendly Time

Il espérait relancer le 3 septembre 2020 ses soirées afterworks au Mans, mais avec la situation sanitaire que connaît actuellement la Sarthe, Fabio Rubino doit finalement renoncer : "Jusqu'au week-end dernier, j'imaginais qu'on pouvait faire quelque chose d'intermédiaire et organiser un événement digne de ce nom, sans forcément une grosse affluence. Mais les chiffres de la Sarthe [sur la circulation du virus, NDLR] ne sont pas bons, j'ai eu plusieurs échanges avec la préfecture, et clairement ce n'est pas possible compte tenu des contraintes sanitaires, que je comprends très bien. On ne peut pas redémarrer". 

De nombreux séminaires et événements d'entreprise annulés

Il faudra donc attendre plusieurs semaines, et peut-être même plusieurs mois pour voir revenir ces soirées qui attiraient avant la crise sanitaire 250 personnes en moyenne, chaque premier jeudi du mois. Une part importante de l'activité de Friendly Time, qui doit aussi composer avec la faible demande sur l'organisation d'événements d'entreprise. 

"Aujourd'hui, la priorité de mes clients c'est de faire fonctionner leur entreprise et de payer leurs salariés", explique Fabio Rubino. "On sait bien qu'en période de crise, comme on l'a vu en 2008, la communication est mise de côté, ce n'est pas jugé essentiel, même si je suis persuadé que la relance passe aussi par là. Je devais organiser un bel événement pour un gros client sarthois en octobre, c'est repoussé à avril 2021. J'espère que cela aura bien lieu".

Dans l'attente du plan de relance

En attendant des jours meilleurs, le Manceau fait le dos rond. Le huis-clos décrété pour les 24 heures du Mans et le report de Le Mans Classic font mal, comme pour de très nombreux Sarthois du secteur de l'événementiel. Fabio Rubino a perdu près de 200 000 euros de chiffre d'affaires depuis le début de la crise sanitaire : "J'espère en récupérer une partie avec des événements qui seront reportés, mais je sais que le reste est perdu. Les aides de l'état m'aident à tenir, et on est quand même bien loti en France par rapport à plein d'autres pays. Mais c'est vrai que j'attends avec impatience la présentation du plan de relance la semaine prochaine, c'est important pour les entreprises comme la mienne. Et j'attends aussi qu'on parvienne à trouver un vaccin, pour que je puisse recommencer à organiser de beaux événements et vivre de mon métier". 

>>> Ecoutez la chronique "La relance éco" de 7h15 sur France Bleu Maine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess