Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La relance éco" : au Mans, un sauna libertin rouvre en douceur

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu
Le Mans, France

L'activité du Delta sauna club au Mans a repris depuis le 2 juin. Les clients de ce club libertin peuvent de nouveau se rencontrer (et plus si affinités). Comme dans n'importe quel bar ou piscine, l'établissement a mis en place un protocole sanitaire pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Pas de port du masque dans les espaces "balnéo" de ce sauna libertin
Pas de port du masque dans les espaces "balnéo" de ce sauna libertin © Maxppp - /NCY

Les libertins peuvent de nouveau badiner au Delta sauna club du Mans. Dans cet établissement qui accueille un public gay et mixte, l'activité a repris le 2 juin, en même temps que la réouverture des bars et restaurants. "Notre activité est classée dans la catégorie 'bars' et 'piscine', nous avons donc eu l'autorisation de rouvrir notre établissement", explique le patron Patrice Defay. 

Le port du masque est obligatoire mais pas dans toutes les salles

Difficile de respecter la distanciation physique dans un club libertin et pourtant, le protocole sanitaire suit exactement les mêmes règles que celles mises en place dans les bars ordinaires. "Les gens doivent arriver masqués à l'entrée, ou bien nous leur proposons un masque. Il y a également du gel hydroalcoolique", détaille le propriétaire qui a également réorganisé les vestiaires de son établissement. "En revanche, dans les espaces 'balnéo', personne ne porte de masque car c'est déconseillé", ajoute Patrice Defay.

Le patron de ce club libertin a également réduit la jauge dans les salles où les clients peuvent avoir des rapports sexuels : "Ces moments câlins se déroulent uniquement en cabine. Une fois que les clients y sont, ils font ce qu'ils veulent. C'est leur intimité et leur responsabilité, nous n'avons pas à intervenir lorsqu'ils sont enfermés dans une cabine. Une fois dans les couloirs, le port du masque redevient obligatoire". 

Des consignes sanitaires bien respectées dans l'ensemble assure le patron, "peut-être plus par la clientèle âgée que les jeunes clients", nuance-t-il toutefois.

Une activité réduite de 30-40%

Pour autant, le contexte sanitaire n'est pas sans conséquences sur le chiffre d'affaires du Delta sauna club. L'établissement subit une baisse d'environ 30-40% de son activité. "Certains jours, nos chiffres sont catastrophiques mais au fur et à mesure l'activité reprend", assure le patron de ce sauna libertin qui risque tout de même d'être contraint de réduire son amplitude horaire, afin de faire des économies sur le nombre d'heures travaillées par ses salariés.  

► Ecoutez la chronique "La relance éco" de 7h15 sur France Bleu Maine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu