Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : au territoire zéro chômeur de Mauléon, une inquiétude surtout sociale

-
Par , France Bleu Poitou

Chaque jour depuis le déconfinement, France Bleu Poitou s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région. Direction Mauléon, dans les Deux-Sèvres, et l'Esiam, l'entreprise à but d'emploi née de l'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée".

L'Esiam existe depuis janvier 2017 à Mauléon
L'Esiam existe depuis janvier 2017 à Mauléon © Radio France - Noémie Guillotin

A Mauléon, dans les Deux-Sèvres, l'activité est repartie à l'Esiam. 75 personnes y travaillent, d'anciens chômeurs de longue durée. L'entreprise à but d'emploi qui fait partie de l'expérimentation "Territoires zéro chômeur de longue durée" été fermée les trois premières semaines du confinement et les ateliers ont ensuite repris, petit à petit.

"On a perdu un mois de chiffre d'affaires", souligne Christophe Boutin, le directeur de la structure. Mais avec le déconfinement, l'activité "revient. On fait du traitement de menuiserie fin de vie, on recommence à avoir des commandes sur l'atelier bois également et la prestation espaces verts explose puisque rien n'a été fait pendant plusieurs semaines". Pendant le confinement, les couturières de l'Esiam ont aussi participé à la fabrication de masques.

Maintien des salaires pendant le confinement

Des négociations nationales ont permis le maintien des salaires et "nous avons conservé la partie subvention par salarié", précise Christophe Boutin qui reste serein. "Après, on a pris des précautions comme toutes les entreprises, on a gelé les charges, les emprunts, on a repoussé un maximum de choses".

Pierre Yves Marolleau se veut également optimiste. Pour le maire de Mauléon, l'Esiam a toute sa place dans l'après-crise. "Il y aura un après coronavirus sans doute en privilégiant un peu plus le local, tout ce qui est récupération donc on est tout à fait là-dedans", estime l'élu.

On sent que pour certains, cela va être difficile de réintégrer la structure

Les craintes, elles sont plutôt pour certains salariés. Un quart de l'effectif n'a pas repris parce qu'il s'agit de personnes à risque ou pour des raisons de garde d'enfants. "Ils sont socialement encore coupés, encore confinés et on sent que pour certains ça va être difficile de ré-intégrer la structure, tous ceux qui avaient des problématiques d'addiction, c'est très difficile pour eux", s'inquiète le directeur.

France Bleu Poitou est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu