Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : aux Sorinières, Armor imprime en 3D des visières de protection anti-Covid

-
Par France Bleu Loire Océan

Chaque jour, France Bleu Loire Océan s'intéresse à la reprise économique dans notre région. Ce mardi, gros plan sur Armor, qui imprime en 3D, aux Sorinières, des visières de protection anti-Covid 19. L’entreprise en fabrique 50.000 par semaine.

Dans les ateliers d'Armor aux Sorinières, les imprimantes 3D fabriquent des visières de protection anti-Covid 19
Dans les ateliers d'Armor aux Sorinières, les imprimantes 3D fabriquent des visières de protection anti-Covid 19 - Armor

Leader mondial du ruban d’impression pour code-barres et numéro un en Europe de la production de cartouches jet d’encre, le groupe Armor dont le siège social est à la Chevrolière, au sud de Nantes, emploie 2.000 salariés dans le monde. Un groupe qui a investi en 2019 dans l’impression 3D avec la création d’une filiale Armor 3D, installée aux Sorinières. C’est justement cette filiale qui est contactée, fin mars, par l’université de Nantes pour produire des visières de protection anti-Covid 19 pour le CHU de Nantes. 

C’est alors le début d’une belle aventure : "En quatre jours, nous avons transformé le site pour fabriquer ces visières", déclare Hubert de Boisredon, PDG du groupe Armor.  L’entreprise livre le CHU, puis des dentistes, des médecins généralistes. La demande s’envole. Armor, qui possédait déjà une trentaine d’appareils, achète 35 imprimantes 3D supplémentaires, la production passe en quelques semaines de 6.000 à 50.000 visières de protection par semaine.

Hubert de Boisredon, PDG du groupe Armor
Hubert de Boisredon, PDG du groupe Armor - Armor

Les promesses de l’impression 3D

Une production possible grâce à la fabrication additive, autre nom de l’impression 3D, qui selon Hubert de Boisredon, offre pas mal d’atout : "On pense que cette crise sanitaire ouvre la possibilité d’un nouveau type de fabrication." Armor va ainsi après les visières de protection anti-Covid, imprimer en 3D des crochets pour ouvrir les portes. 

"La relance éco" : Armor 3D

France Bleu Loire Océan est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess