Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : avec les moissons, 600.000 tonnes de céréales attendues cet été dans une coopérative occitane

-
Par , France Bleu Occitanie

Chaque matin, à 7h15, France Bleu Occitanie met en avant une entreprise de la région à l'heure du déconfinement. Ce mardi 7 juillet, focus sur une coopérative agricole du Lauragais en plein pic d'activité avec la saison des moissons.

L'été est synonyme du temps des moissons.
L'été est synonyme du temps des moissons. © Maxppp - Remi WAFFLART

L'arrivée de l'été signe le début de la saison des moissons, et les outils tournent à plein régime en ce moment dans les champs pour la récolte du blé et l'orge, avant le tournesol et le colza. Un moment crucial pour les coopératives agricoles, qui continuent leur activité malgré la crise économique due à l'épidémie de coronavirus. 

Gilles Gazagne est responsable exploitation et logistique chez Arterris, l'une des plus grosses coopératives agricoles de la région, née dans le Lauraguais, il était notre invité dans "la relance éco" ce mardi 7 juillet.

Plus de 400 saisonniers sur le pont cet été

"Cet été plus de 600.000 tonnes sont attendues dans tous les silos d'Arterris, du blé tendre, de l'orge, toutes céréales que les 25.000 agriculteurs adhérents à la coopérative vont livrer dans les 120 silos de la coopérative." Cette dernière emploie plus de 400 saisonniers pour les moissons. 

"Par ces temps moroses l'activité continue, l'agriculture est là, nos concitoyens ont besoin de nourriture et les agriculteurs font le job."

Avec la météo pluvieuse de ce printemps, Gilles Gazagne s'attend à "quelques soucis de qualité", puisque les plantes préfères une météo variée à cette période. Mais pas de quoi faire augmenter le prix du blé pour autant, puisque le cours mondial du blé se joue plutôt au Canada, en Ukraine et dans les pays de l'Est explique le professionnel.

Réécoutez la relance économique, tous les matins à 7h15 sur France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess