Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : "ça repart très timidement" pour la brasserie artisanale Lémovice, en Haute-Vienne

-
Par , France Bleu Limousin

Les ventes de bières remontent progressivement, après des mois difficiles durant le confinement et la fermeture des bars et restaurants. Une bonne nouvelle pour la brasserie artisanale indépendante Lémovice, en Haute-Vienne, même si l'activité n'a pas encore retrouvé son niveau habituel.

Les brasseries artisanales comptent sur la réouverture des bars et restaurants et sur le retour du beau temps pour se relancer pleinement.
Les brasseries artisanales comptent sur la réouverture des bars et restaurants et sur le retour du beau temps pour se relancer pleinement. © Maxppp - Richard Villalon

Le retour du soleil redonne le sourire à beaucoup de monde et notamment aux brasseurs, qui espèrent relancer les ventes de bières qui ont fortement chuté durant le confinement. Dans la brasserie artisanale indépendante Lémovice située à Razès, en Haute-Vienne, tous les salariés ont repris du service en mai. Un soulagement pour eux, comme pour le gérant, Ghislain Mandon, qui se montre optimiste pour l'été.

Un redémarrage encore très progressif

"Ça repart très timidement" comment le brasseur qui y voit deux principales raisons. D'abord, le temps pluvieux des trois premières semaines de juin n'a pas forcément incité les consommateurs à se ruer sur la bière. D'autre part, les conditions de réouverture des bars et restaurants freineraient aussi les envies. 

"Certains n'y vont pas à cause du port du masque ou des restrictions, donc on n'est pas encore revenu à une activité habituelle." Ghislain Mandon évoque aussi des pertes liées à l'annulation des festivals. Même si ça ne représente pas le plus gros de son activité, ça lui a déjà fait perdre environ 10.000 euros. Le brasseur a aussi perdu entre 30 et 50% de son chiffre d'affaire selon les mois, entre mars et mai.

"Mais on va s'en sortir" lance-t-il en misant sur la reprise d'une vie normale. Il compte également sur une meilleure visibilité de sa brasserie, suite à son déménagement. La Lémovice a ainsi quitté le petit village de Coulerolles, à Folles, pour déménager à Razès, sur une route très passante qui mène au lac de Saint-Pardoux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu