Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La relance éco : Catoire Semi mise sur un redémarrage à la rentrée

Par

Fleuron de l'industrie aéronautique et automobile en Berry, l'entreprise Catoire Semi à Martizay n'a pas cessé son activité pendant la crise. Mais pour remplir le carnet de commande, l'entreprise compte sur un redémarrage rapide de l'activité.

Laure Catoire, présidente de l'entreprise Catoire, à  Martizay Laure Catoire, présidente de l'entreprise Catoire, à  Martizay
Laure Catoire, présidente de l'entreprise Catoire, à Martizay © Radio France - Gaëlle Fontenit

L'entreprise Catoire Semi n'a quasi pas baissé de régime pendant le confinement : "Bien sûr, nous avions quelques personnes en télétravail, mais nous n'avons quasiment pas eu de chômage partiel sur nos 84 salariés", précise Laure Catoire, présidente de l'entreprise. 

Publicité
Logo France Bleu

Catoire Semi, spécialiste dans la réalisation d'outillages de forge, de fonderie et de l'usinage de pièces pour l'aéronautique, a ainsi pu répondre aux commandes passées avant le confinement. Se pose désormais la question de la suite : les donneurs d'ordre n'ont pas encore tous fait le point sur leurs stocks, certains n'ayant pas repris leur activité à 100%. "On a de bons échos sur le plan de relance promis par le gouvernement dans la filière automobile. C'est plus trouble pour l'aéronautique...En tout cas, on ne voit pas les choses se dégager avant le mois de septembre"

Diversifier ses activités

Il y a d'autant plus urgence que l'aéronautique représente 60% de l'activité de Catoire Semi. Mais Laure Catoire a depuis longtemps pris le virage de la diversification.

_"Nous avons vraiment d'autres potentialités sur d'autres marchés. Dans l'automobile, nous développons des techniques alternatives aux procédés classiques qui nous permettent aujourd'hui de nous assurer une part de chiffres d'affaire qui va aller croissa_nt", explique Laure Catoire qui mise également sur le développement de technologies pour la filière énergie. 

En temps normal, l'entreprise table sur un chiffres d'affaire de 9 à 10 millions d'euros. Mais la crise sanitaire et des difficultés avec un client l'ont amené à revoir ses prévisions à la baisse d'environ 20 % cette année

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu