Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : comment repartent les ventes de voitures à Dijon ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Reprise timide dans les concessions automobiles dijonnaises. Les clients reviennent petit à petit, mais les conséquences du confinement se feront sentir "au moyen terme", témoigne Antoine Moureau, responsable des ventes chez un concessionnaire dijonnais.

Comment se passe le déconfinement chez les concessionnaires ?
Comment se passe le déconfinement chez les concessionnaires ? © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Dans "La relance éco", on se demande tous les jours sur France Bleu Bourgogne comment repart l'économie à Dijon et en Côte-d'Or après deux mois d'arrêt et de confinement. Focus ce vendredi 15 mai sur les ventes de voitures. Quelques jours après le début du déconfinement progressif, les clients se sont-ils pressés pour changer de voiture ? Les réponses d'Antoine Moureau, responsable des ventes chez un concessionnaire dijonnais.

LA RELANCE ECO - Antoine Moureau, responsable des ventes chez un concessionnaire dijonnais

Est-ce que vous avez autant de clients dans votre concession, autant de fréquentation qu'avant le confinement ?

On ne peut pas dire qu'on soit revenu à la normale. On est plutôt sur une phase où on est à 50% de ce qu'on devrait avoir en temps normal. 

On entend beaucoup qu'après deux mois d'arrêt, les concessionnaires doivent écouler leurs stocks et qu'il y a de bonnes affaires. C'est vrai ? 

Ce n'est pas forcément la réalité. Les stocks, ce sont notamment les véhicules que nous avons pour des clients qui doivent en prendre livraison, pendant deux mois ils n'ont pas pu venir les chercher. Aujourd'hui, on s’attelle à les livrer. En stock "purement disponible" on n'a pas énormément de quantité pour des livraisons immédiates. 

Ce que vous avez perdu pendant ces deux mois de confinement peut quand même se rattraper dans les prochains mois ? 

Mon point de vue, c'est que ce qu'il s'est déroulé est une catastrophe économique. Côté garage, on aura quand même du travail avec des reports, pour la partie après-vente notamment, des gens qui doivent faire leur contrôle-technique ou leur révision, ils ont toujours ce besoin. Par contre, pour la partie vente, en neuf ou en occasions, on va subir de très lourdes pertes mêmes à moyen terme. De nombreuses personnes auront perdu leur emploi ou des ressources, avec beaucoup de situations dramatiques, et ça, on ne pourra revenir en arrière. 

__________________________________________________
France Bleu Bourgogne est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu