Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : dans le Gard, la Croix-Rouge rouvre progressivement ses vestiboutiques

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les vestiboutiques de la Croix-Rouge rouvrent dans le département. Les Gardois vont de nouveau pouvoir acheter des vêtements de seconde main à bas prix dans les magasins de l'association.

La Croix-Rouge compte 800 bénévoles dans le Gard
La Croix-Rouge compte 800 bénévoles dans le Gard © Radio France - Guillemette Franquet

Elles étaient fermées depuis le 16 mars, date du début du confinement. Certaines ont déjà rouvertes et d'autres vont rouvrir dans les semaines qui viennent : les vestiboutiques de la Croix-Rouge dans le Gard vont de nouveau pouvoir accueillir des clients. "C'est un soulagement de pouvoir à nouveau aider les plus démunis", confie Charly Abed, chargé de communication et bénévole de l'association. Dans ces vestiboutiques, les particuliers peuvent acheter des vêtements de seconde main, à bas prix.

La Croix-Rouge dans le département compte 800 bénévoles

Pour l'association, ces réouvertures sont aussi un soulagement d'un point de vue financier. Dans le Gard, pendant le confinement, les bénévoles ont continué leur travail d'aide alimentaire pour les plus démunis. Mais la vente d'habits représente la plus grande part des revenus de l'association. "Il fallait qu'on rouvre pour assurer notre pérennité", assure Charly Abed.

Faire respecter les gestes barrières à l'intérieur des boutiques

Pour rouvrir à Alès, Nîmes, Sommières ou encore Uzès, il a fallu que les bénévoles s'organisent : "Nous avons mis au point un dispositif sanitaire similaire aux grandes surfaces, explique Charly Abed. Il y aura à disposition des masques et du gel hydroalcoolique. Nous demandons aux clients de respecter une distanciation sociale de un mètre, avec une signalétique claire dans les vestiboutiques. Nous allons également désinfecté très régulièrement toutes les surfaces." La Croix-Rouge indique également que le paiement sans contact est privilégié, que les essayages en cabine ne pourront pas avoir en lieu et que le public est invité à se munir de son propre sac.

Le don de vêtements toujours suspendu

Si vous souhaitez donner des vêtements que vous ne portez plus à la Croix-Rouge, il faudra encore attendre un peu. "Lorsqu'un sac de vêtements arrive, il faudrait qu'on le laisse pendant 48h à l'isolement, avant de pouvoir l'ouvrir et le laver avec une lessive désinfectante, explique Charly Abed. En l'état actuel des choses, nous n'avons pas les moyens logistiques pour accepter les dons de vêtements."

  • Vestiboutiques gardoises déjà ouvertes : Alès, Nîmes, Quissac, Saint-Ambroix, Sommières, Saint-Hyppolite-du-Fort, Pont-Saint-Esprit, Le Vigan
  • Vestiboutiques rouvrant prochainement : Beaucaire (courant juin), Uzès (8 juin), Bessèges (18 juin)
  • Vestiboutiques qui restent fermées : Anduze, Vergèze, Saint-Gilles

Les horaires d'ouverture pour chaque vestiboutique sont disponibles sur le site de la Croix-Rouge du Gard. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess