Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : dans le Gers, la mercerie en ligne Craftine a tiré son épingle du jeu

-
Par , France Bleu Occitanie

Chaque jour, France Bleu Occitanie s'intéresse à la reprise économique dans la région après deux mois de confinement. Ce mercredi 13 mai, le patron de la mercerie gersoise en ligne Craftine explique avoir augmenté son activité pendant la crise.

La mercerie en ligne Craftine (capture d'écran)
La mercerie en ligne Craftine (capture d'écran) - Site Craftine

Craftine, mercerie en ligne dont l'entrepôt logistique est à Gimont dans le Gers, a bien supporté le confinement. Les commandes ont bondi et il a fallu augmenter les cadences. Son patron, Christophe Aran, était l'invité de France Bleu Occitanie ce mercredi matin.

" On a été obligés de fermer le site régulièrement car on était débordés !" - Christophe Aran

Après "quelques jours de sidération", Christophe Aran explique que l'activité de sa mercerie en ligne a bondi : " Il y a eu une accélération des commandes pour deux raisons, on est dans un domaine 'le Do it yourself' qui avait déjà le vent en poupe donc là les gens avaient beaucoup de temps pour coudre et il y a eu l'activité des masques en tissu où là on a été obligés de fermer le site régulièrement car on était débordés".

" D'une activité de loisirs on est devenu une activité essentielle" - Christophe Aran

Pour répondre à la demande, Christophe Aran a bénéficié d'une "équipe solide" qui travaille aussi le week-end.

Reste à savoir si le business de la mercerie durera longtemps : "L'activité va se dégonfler mais on va quand même restés sur un niveau élevé parce qu'on a vu toute une nouvelle clientèle qui s'est équipée", explique Christophe Aran confiant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu