Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : de plus en plus de studios étudiants disponibles à la location à Paris

-
Par , France Bleu Paris

La relance éco, comme tous les matins de l'été sur France Bleu Paris, fait un zoom sur un domaine qui redémarre après la crise du coronavirus. A l'approche de la rentrée universitaire, nous épluchons les petites annonces de studios étudiants. Il y en a de plus en plus, en ligne, à Paris.

Le nombre d'annonces pour des studios étudiants a augmenté de 50% à Paris.
Le nombre d'annonces pour des studios étudiants a augmenté de 50% à Paris. © Maxppp - Le Mensuel

Bonne nouvelle pour les étudiants qui arrivent à Paris en cette rentrée universitaire. Ils ne devraient pas avoir trop de mal à se loger. D'après une étude de la plateforme en ligne "seloger", le nombre d'annonces a même "augmenté de 50% en mai, juin et juillet 2020 par rapport à la même période l'an dernier", explique Séverine Amate, porte-parole de "seloger", à France Bleu Paris.

France Bleu Paris : Les étudiants ont donc plus de choix cette année à Paris ?

Séverine Amate : Effectivement, "seloger" s'est intéressé au nombre d'annonces locatives de studios, publiées dans les dix grandes villes de France, les plus étudiantes. Et on constate qu'à Paris, le nombre d'annonces a augmenté de 50%. Sachant qu'un studio chez nous, c'est une pièce donc l'équivalent de 20-24 m2 mais pas plus.

France Bleu Paris : Et pour s'agrandir un peu, vaut-il mieux louer plus grand, en colocation par exemple ?

Séverine Amate : On s'est posé la question. Est-il plus intéressant de louer un studio meublé qu'un T2 vide ? Un T2 offrant un peu plus d'espace même s'il faut le partager. Mais on s'est rendu compte qu'il n'y a qu'à Bordeaux qu'il est plus intéressant de louer un T2 vide. Sur le loyer moyen, on est 14 euros moins cher qu'avec un studio vide. Mais dans les neuf autres grandes villes étudiées, cela ne vaut pas la peine. Notamment à Paris, la ville la plus chère pour les locations étudiantes. Dans la capitale, un studio meublé coûte en moyenne 930 euros/mois. 

France Bleu Paris : Mais cette augmentation de l'offre de studio dans la capitale ne fait pas baisser les prix ?

Séverine Amate : Pour l'instant non, mais c'est un élément que nous allons surveiller bien évidemment. 

Séverine Amate : "Dans la capitale, un studio meublé coûte en moyenne 930 euros/mois."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess