Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : pour l'industriel Kohler SDMO à Brest, "le télétravail c'est l'avenir"

-
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est un des leaders mondiaux pour fabriquer des groupes électrogènes : à Brest, Kohler SDMO a adapté son organisation aux nouvelles contraintes sanitaires en développant le télétravail. Un dispositif qui n'allait pas de soi dans ce secteur industriel.

Le siège de Kohler SDMO à Guipavas n'accueille plus sur site qu'une partie des salariés
Le siège de Kohler SDMO à Guipavas n'accueille plus sur site qu'une partie des salariés - Kohler SDMO

Trois jours à l'arrêt puis une remontée progressive des effectifs sur site : chez Kohler SDMO à Brest, l'activité ne pouvait pas s'arrêter totalement en plein confinement. "On fabrique des groupes électrogènes, des solutions de secours, notamment pour les hôpitaux et les data center", explique la Directrice des Ressources Humaines, Mylène Vernet. Pour répondre aux contraintes sanitaires, il a fallu adapter toute l'organisation du travail. 

80% de l'activité assurée pour le déconfinement

"On travaille aujourd'hui à hauteur de 80% de notre capacité normale, indique Mylène Vernet. On a demandé à environ 10% de nos ouvriers de revenir la semaine du 23 mars, et ça a augmenté ensuite de 10% à 15% de production par semaine de façon très progressive". Le but : garder un nombre restreint de personnes sur site et tester petit à petit les nouveaux circuits de circulation en respectant les distanciations sociales.

Sur site, il y a désormais entre 300 et 350 personnes, sur 650 salariés. "Les 190 ouvriers ont été appelés en priorité à revenir sur site. Il a fallu _passer aux équipes en 'deux huit'_, puisque les mesures barrières nous ont obligé à espacer les groupes". L'activité en tout cas est là : le marché des data center, déjà en plein développement, devrait continuer à croître avec la généralisation du télétravail en France. Kholer SDMO espère donc en tirer son épingle du jeu. 

Un télétravail appelé à durer

Si de nombreux salariés sont retournés sur site le 11 mai, la Directrice des Ressources Humaines souhaite dans les prochaines semaines "diminuer un peu ce chiffre, il faut qu'on limite le nombre de personnes sur place". "Tout le personnel administratif était soit en activité partiel, soit en télétravail pendant le confinement", précise-t-elle. 

Le télétravail, c'est l'avenir, de façon plus dosée qu'aujourd'hui. 

"S'il y a quelques aspects positifs de changements liés au Covid, le télétravail en est un, car ça a convaincu beaucoup de personnes que c'est possible même dans notre industrie", indique Mylène Vermet. Un bouleversement qui s'est fait sur les chapeaux de roues pour l'entreprise : "notre service informatique a mis en place des systèmes de télétravail en une semaine alors que _nous n'étions pas du tout préparés auparavant_"

L'entreprise compte donc le maintenir dans les prochaines semaines voire mois, "de façon dosée, précise la DRH, puisqu'on voit que le lien social et la discussion de visu sont vraiment importantes pour les équipes. _Avec modération et en toute intelligence, c'est un atout_"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu