Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : des entrepreneures organisent un shooting photo pour inciter à la reprise d'activité

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Elles sont coiffeuses, estheticiennes, couturière, fleuristes. Toutes ont perdu de l'argent pendant le confinement et toutes se rassemblent pour se relancer car elles pensent être plus fortes ensemble. Pour se montrer, elles ont réalisé un "faux" shooting photo le week-end dernier.

Exemple avec Sophie, coiffeuse dans le secteur riomois
Exemple avec Sophie, coiffeuse dans le secteur riomois © Radio France - Mickaël CHAILLOUX

Il y a tout. La table, dressée avec de la jute, dans le style "bohème chic". Puis, la vieille voiture, gentiment prêtée par le musée automobile de Bellenaves. Enfin, il y a les mariés, qui vont se faire bichonner dans les mains de Sophie, coiffeuse à domicile dans le secteur de Riom. Tout cela est faux ou presque. Faux car il ne s'agit pas d'un vrai mariage, mais d'une opération de promotion. Vrai car tout cela a demandé des heures et des heures de travail, comme en témoigne la couturière Aurélie, basée à Crevant-Laveine. 

Une photographe à la manœuvre

"Jusqu'au matin, on s'est encore appelé pour savoir si on oubliait rien". C'est dire si la journée d'Aurélie est une journée à enjeu. Des photos de cette journée, prise par Marion Pinel, dépendent la reprise de son activité, comme celle des six autres participantes. "Pendant le confinement, notre chiffre d'affaire a baissé lourdement" explique-t-elle, citant la prothésiste ongulaire qui l'accompagne. Elle, son chiffre d'affaire a baissé de 70%.

Les entrepreneures du secteur de Saint-André Le Coq
Les entrepreneures du secteur de Saint-André Le Coq © Radio France - Mickaël CHAILLOUX

C'est lorsqu'elle a reçu une demande de photos de grossesse que Marion Pinel, qui a lancé son affaire la veille du confinement, a eu l'idée. Avec Aurélie, elles ont donc fait des entretiens téléphoniques pour trouver celles qui les accompagneront. "C'est l'entraide" explique celle qui est à l'origine du mouvement. 

Les différents corps de métier ont souffert, mais loin du constat alarmiste, Marion Pinel et les autres veulent agir pour retrouver leurs clientèles. D'ailleurs, ce réseau, qui ne devrait pas se constituer en association, a permis de créér de vraies amitiés. "Si parmi mes clients, il y en a un qui a besoin de se faire beau, je le relayerai vers ceux qui se sont montrés ici" explique-t-elle. 

Exemple de photo
Exemple de photo - Marion Pinel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu