Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : des mois de juin et juillet inespérés pour les concessionnaires automobiles du Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

Les ventes de voitures neuves et d'occasion ont augmenté de 8% au mois de juillet, et même de 30% au mois de juin, par rapport à 2019. Un effet de la prime à la conversion modifiée par le gouvernement, pour soutenir le secteur automobile. Les 200 000 primes prévues ont été distribuées.

Les concessions automobiles doivent écouler leur stock de voitures neuves
Les concessions automobiles doivent écouler leur stock de voitures neuves © Radio France - ®Jean-Claude Boulesteix

Franck Ropert est le président dans le Loiret du CNPA, le Conseil National des Professionnels de l'Automobile, et concessionnaire à Orléans. Il dresse un bilan positif de l'activité post-confinement. Une hausse des ventes de 30% en juin, et encore de 8% en juillet. "C'était inespéré, ce genre de résultats, après le confinement. Et c'est clairement un effet de la prime à la conversion, dont le gouvernement avait modifié les montants et les conditions d'accès, pour encourager l'achat de véhicules moins polluants".

"C'était aussi un moyen de soutenir la filière automobile, juste après le confinement, et notamment les concessionnaires. Cela a permis notamment de vider les stocks dans les concessions, car elle s'applique aussi aux véhicules d'occasion. Aujourd'hui, on a réussi à rééquilibrer tout cela, et malgré les prévisions alarmistes, nous n'avons pas d'indicateurs très inquiétants pour la rentrée" assure Franck Ropert. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess