Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : des visiteurs moins nombreux cet été au Parc Bellevue, à Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Les attractions du Parc Bellevue tournent à nouveau depuis le 1er juin, à Limoges, mais pas à plein régime. Les propriétaires constatent qu'une partie de la clientèle locale habituelle n'est pas revenue dans le parc d'attraction, qui enregistre une baisse de fréquentation de 20 à 30% cet été.

Cet été les visiteurs sont moins nombreux que d'habitude sur les manèges du Parc Bellevue, à Limoges.
Cet été les visiteurs sont moins nombreux que d'habitude sur les manèges du Parc Bellevue, à Limoges. © Radio France - Jérôme Edant

Depuis le 1er juin, les cris et les rires des enfants remplissent à nouveau le Parc Bellevue, qui attire chaque été des familles haut-viennoises et des visiteurs parfois venus de plus loin. Mais cet été force est de constater qu'ils sont quand même moins nombreux à venir profiter du parc d'attraction et de loisirs qui s'étend sur huit hectares, aux portes de Limoges. La baisse de fréquentation est de 20 à 30% par rapport à l'été dernier selon Raphaël Haufmann, le propriétaire. 

Selon lui, "les grands-parents viennent beaucoup". En revanche il manque certains clients habituels qui viennent normalement en semaine, durant l'été. "Ils n'ont pas travaillé durant le confinement, du coup ils travaillent pendant les vacances et ne viennent donc pas au parc" analyse Raphaël Haufmann. Certains ont sans doute aussi peur du contexte sanitaire, avec l'arrivée redoutée d'une deuxième vague de coronavirus. 

Une personne embauchée spécialement pour désinfecter les manèges

Pour rassurer les visiteurs, le couple de propriétaires assure que le protocole sanitaire est appliqué de manière très rigoureuse. Au-delà du port du masque, obligatoire à l'entrée, au snack et dans les attractions, les manèges et tous les points de contact sont régulièrement désinfectés précise le jeune patron. Un saisonnier a même été embauché pour se consacrer exclusivement à cette tâche. Malgré tout, le parc fonctionne avec moins de personnel que d'habitude, notamment sur les points de restauration et l'espace aquatique où le nombre d'employés a été réduit de moitié. Neuf personnes travaillent au Parc Bellevue cet été, en comptant les propriétaires.

On continue de pousser sur les wagonnets, comme on dit, et on verra bien où ça nous mène. 

Entre l'ouverture tardive et la baisse de fréquentation, le parc d'attraction va certainement enregistrer des pertes cette année, même si certains nouveautés ont été reportées pour limiter la casse. Quoi qu'il en soit "Nous serons là l'année prochaine, avec des nouveautés. Elles seront certainement moins importantes que prévu, mais on fait comme on peut" conclut Raphaël Haufmann qui refuse de se laisser abattre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess