Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : du monde, beaucoup du monde au Grau-du-Roi et des restaurateurs qui respirent

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La relance éco : privés de clientèle pendant plus de deux mois, Covid-19 oblige, les restaurateurs du Grau-du-Roi retrouvent le sourire avec l'arrivée "en masse" des touristes. Majoritairement des Français qui découvrent ou redécouvrent notre littoral.

Sébastien Vignard, "au petit bonheur" le Grau-du-Roi.
Sébastien Vignard, "au petit bonheur" le Grau-du-Roi. © Radio France - Ludovic Labastrou

La relance éco : au Grau-du-Roi. Beaucoup de monde dans la seule station balnéaire du Gard, peu d'étrangers et majoritairement des touristes français qui découvrent ou redécouvrent les charmes de notre littoral. Ce ne sont pas les restaurants qui s'en plaignent après les inquiétudes nées du confinement. 

Des Français et une clientèle de fidèles

Une bonne centaine de restaurants au Grau-du-Roi et une affluence certaine dans la station balnéaire. Certes les deux mois de fermeture à cause du confinement n'ont pas arrangé les trésoreries, mais le moral revient avec les touristes. Le "petit bonheur"  par exemple de Sébastien Vignard - même si ces quatre employés ont été au chômage partiel - a pu compter sur le soutien de sa banque et pense "pouvoir sauver sa saison". Un établissement ouvert toute l'année qui entame sa quatrième saison.

On respecte les règles sanitaires

Tables à bonne distance, gel hydroalcoolique, le "Petit bonheur" comme ses autres confrères a dû s'adapter. "Le plus difficile, le port du masque en cuisine" dit Sébastien Vignard et aussi, coté clientèle, "lui faire comprendre qu'il faut porter le masque lorsqu'il souhaite pénétrer dans le restaurant". Une mesure devenue obligatoire "dans les tous les lieux clos". 

Sébastien Vignard, "le Petit Bonheur" au Grau-du-Roi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess