Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : en Alsace, les entreprises de nettoyage très sollicitées pour aider à la reprise

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Depuis la fin du confinement, les entreprises de nettoyage sont très demandées pour désinfecter les bureaux, les entreprises, les écoles. Une recrudescence de l'activité qui compense en partie les pertes de mars et d'avril, pendant la période traditionnelle de l'Oschterputz.

Les entreprises de nettoyage sont particulièrement sollicitées depuis la fin du confinement
Les entreprises de nettoyage sont particulièrement sollicitées depuis la fin du confinement © Maxppp - David Ademas

Mohssin Hidi, le directeur d’exploitation de la société Sernet, la première entreprise alsacienne de nettoyage (avec plus de 600 salariés) est extrêmement sollicité avec le déconfinement pour désinfecter des entreprises : _"_Nous ne pouvons pas satisfaire actuellement toutes les nouvelles demandes, on donne la priorité d'abord aux 700 clients avec lesquels nous avions l'habitude de travailler, comme les agences bancaires".

Les produits désinfectants viennent à manquer

L'activité de sa société n'a jamais été totalement interrompue pendant le confinement, mais il y a eu un taux d'absentéisme jusqu'à 35%. Et au début de la crise, les salariés de Sernet manquaient de masques ("on n'était pas prioritaires, on a fait partie de la deuxième vague"), puis de gants jetables et aujourd'hui, c'est le marché des produits désinfectants qui en tension. L'entrepreneur a du mal à obtenir du matériel, qui est parfois en rupture de stock.

Face à l'augmentation des demande de nettoyage, l'entreprise Sernet n'envisage pas pour l'instant de recruter, en tout cas massivement : "On a encore des difficultés à pouvoir se projeter, analyse Mohssin Hidi. On ne connaît pas encore les prévisions, d'autant que ça demande une technicité particulière, les nouveaux protocole sanitaires sont lourds. On forme en quelque sorte des agents de désinfection 2.0. On ne veut pas accepter du travail et mal le faire".

Les entreprises ont raté le début de l'Oschterputz

Cette recrudescende de l'activité chez Sernet vient compenser en partie, la forte baisse du chiffre d'affaires en mars et en avril, deux mois qui constituent d'habitude un pic de travail, correspondant à l'Oschterputz en Alsace. "C'est quand il fait à nouveau beau que l'on s'aperçoit que les vitres sont sales, sourit Mohssin Hidi. On a eu environ 50% de pertes d'activité pendant le confinement, on ne rattrapera pas tout, en ayant 10% de plus sur les prochains mois".

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15. 

France Bleu Alsace est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement.  Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise  emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport,  association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels  enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se  projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess