Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La relance éco" : en Charente, "Le potager d'à côté" vend en circuit court dans toute la France

-
Par , France Bleu La Rochelle

La plateforme internet "Le potager d'à côté" est en plein essor. Basée en Charente, elle rayonne dans toute la France, grâce à un réseau de producteurs locaux. L'idée c'est de faciliter les échanges avec les surplus des particuliers et des maraîchers.

Un beau panier de fruits et légumes du jardin
Un beau panier de fruits et légumes du jardin © Maxppp - Darek SZUSTER

Pas la peine d'avoir un très grand jardin, et des centaines d'arbres fruitiers ou un immense potager. Si vous êtes gourmand des produits de vos jardins, mais qu'il y en a un peu trop pour votre appétit et celui de votre famille, alors vous pouvez participer au "Potager d'à coté". Il y a aussi des maraîchers qui proposent leurs produits sur "Le potager d'à côté". Mais la grande majorité des 300 producteurs sont des particuliers. De leur côté, les utilisateurs  apprécient ce système de circuit court qui évite en plus le gaspillage. Et on peut faire un circuit court à l'autre bout de la France, grâce à un réseau de producteurs locaux.

Virginie Broncy, présidente de la société "Le potager d'à côté"
Virginie Broncy, présidente de la société "Le potager d'à côté" © Radio France - Pierre MARSAT

Pour autofinancer son modèle économique créé en 2018, la société "Le potager d'à côté", dont Virginie Broncy est la présidente, prend une participation de 10% sur chaque vente. Mais l'entreprise a curieusement bien passé la période de confinement, de mars à mai. Paradoxalement, l'activité a plutôt décru avec le déconfinement. La période estivale, riche en fruits et en légumes dans nos jardins, permet d'espérer un nouveau rebond. Avec 6000 utilisateurs à ce jour, des clients aux 4 coins de la France, on est loin des 100 000 clients nécessaires pour autofinancer le "Potager d'à côté". Mais c'est un concept qui répond pourtant aux besoins et aux envies des consommateurs, sur fond de coronavirus.

Reportage sur le "Potager d'à côté"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess